AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

CARTE

Règlement
Contexte


WANTED

Fiche De Présentation
Tout Sur Les Membres


Postes Vacants & PNJ
CONTEXTE

Il était une fois, le monde des sorciers, l'école Poudlard...


Au temps des Maraudeurs...




 

 In the dark of the night - Andrew

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: In the dark of the night - Andrew   Sam 31 Oct - 23:24


In the dark of the night


Ivy rangeait sa tour d'astronomie, afin qu'elle soit parfaite lorsque les élèves y pénètreraient. Elle entendait leur apprendre autant qu'elle pouvait sur tout ce qu'elle-même savait et, qui sait, peut-être faire naître une certaine passion chez eux. Elle se pencha et regarda l'extérieur, humant l'air frais. Elle se réjouissait déjà, malgré la pointe d'anxiété qui nouait son estomac. Tout se passerait bien, se répéta-t-elle. Elle serra son cardigan autour de son torse et partit, la baguette à la main. Les élèves absents, le château n'était pas éclairé la nuit et cela éveillait en elle une grande curiosité. Elle avait déjà passé huit ans dans ces murs, pourtant elle n'en avait jamais assez. Il y avait toujours des couloirs à découvrir. Elle partit donc, suivant les escaliers là où ils voudraient les mener. La seule lumière venait du bout de sa baguette et ne portait pas bien loin.

Elle explorait avec un sourire, malgré les battements de son cœur qui s'accéléraient. Elle arriva dans un couloir qui lui semblait plus sombre que les autres et elle approchait d'un croisement. Où les escaliers avaient-ils pu la mener cette fois? Entre les escaliers mouvants, les murs qui se déplaçaient parfois aussi et les passages secrets, Poudlard était tout sauf un lieu de certitudes. Elle était persuadée d'être seule et ne craignait de croiser personne. C'est pour cette raison que lorsqu'elle vit une tête claire et humaine sortir du sombre croisement auquel elle était arrivé, elle bondit en criant. "AAAAAH" Elle lâcha sa baguette au sol d'effroi, son cœur battant à tout rompre, l'adrénaline ayant pris possession de son corps.

© TITANIA
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: In the dark of the night - Andrew   Dim 1 Nov - 14:09

In the dark of the night


Cela ne faisait que quelques jours qu'il était arrivé en Angleterre, et bien qu'il ait déjà eu l'occasion de visiter Londres en tant que touriste, il était très différent de concevoir que c'était son nouveau chez lui. Et si Londres lui semblait étrange, ce n'était rien par rapport à Poudlard. Dumbledore lui avait recommandé de prendre le temps de se perdre dans le château, ce qui pourrait lui sauver la mise plus tard dans l'année. Il prenait donc ce temps avant la rentrée officielle des élèves, et il trouvait cela assez vexant. Un homme comme lui, ancien agent, habitué à prendre des repères en lieux inconnus, était complètement perdu ici. Les escaliers ne menaient pas toujours aux mêmes endroits, les tableaux se promenaient, et il commençait même à croire que les portes et les tapisseries changeaient de taille et de couleur. En bref, il était complètement perdu. En plus ils devaient faire des économies de chandelles car il faisait noir comme dans le fondement du diable. Résigné, il se décida à marcher jusqu'à retrouver un lieu familier. Il ne s'attendait certainement pas à croiser quelqu'un lors de son périple, c'est pourquoi il fit un bond en tombant inopinément sur quelqu'un au détour d'un croisement. Par réflexe il se mit en position de défense, la baguette à la main, mais il la baissa en voyant qu'il s'agissait d'une autre professeur. Une des seules jeunes et jolie de l'équipe professorale. Il rit en tapotant son cœur

"Désolé, ce château fout la trouille! Je suis Andrew, le prof de Défense contre les forces du mal. Et je suis perdu aussi."

roller coaster


Dernière édition par Andrew K. Thompson le Lun 2 Nov - 5:13, édité 1 fois
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: In the dark of the night - Andrew   Dim 1 Nov - 19:40


In the dark of the night


La jolie anglaise avait commencé à bien connaître ses collègues. De manière générale, son grand sourire et sa confiance tranquille, ainsi que les nombreuses attentions qu'elle avait envers ses collègues lui avait gagné leur respect. Même parmi les professeurs les plus âgés et connus, elle avait acquis une réputation. Albus Dumbledore, qui avait été son professeur, l'avait même priée de simplement l'appeler Dumbledore. La petite fille en elle se le refusait et se contentait de l'appeler encore et toujours Professeur Dumbledore, même si parfois c'était difficile. Elle aimait ces liens qu'elle créait et se sentir encore plus chez elle dans ce couloir. Elle aimait connaître un peu ce qui l'attendrait. Lors de la réunion des Professeurs, la seule surprise avait été de découvrir qu'un professeur américain allait enseigner les DCFM. Ce n'était cependant même pas si surprenant que ça, vue la réputation du poste. Peu d'anglais oseraient se risquer à enseigner cette branche aux élèves de Poudlard. La réelle surprise avait été de découvrir que le fameur Andrew Thompson était un homme d'une trentaine d'années, avec un sourire doux et un regard pétillant. Elle imaginait déjà les ravages qu'il ferait parmi les jeunes étudiantes. D'ailleurs, en ce moment précis, même si ce n'était pas pour les raisons anticipées, il avait fait battre son coeur à la chamade. Rassurée de remarquer que ce n'était que lui, elle porta la main à son coeur et souffla doucement, laissant un sourire tranquille prendre place sur ses lèvres.
"Je sais qui vous êtes, nous nous sommes rapidement croisés à la réunion des professeurs. Je suis la Professeur d'Astronomie, Ivy Greengrass et je suis presque déçue de vous apprendre que je ne suis pas exactement perdue... Vous cherchiez quelque chose?"
Elle se baissa et ramassa sa baguette magique, la pointant sur le jeune homme afin de mieux discerner son visage.

© TITANIA
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: In the dark of the night - Andrew   Lun 2 Nov - 0:17

In the dark of the night


Il sourit à la jeune femme, cachant sa vexation quand elle annonça qu'elle n'était pas perdue. Il était donc définitivement le seul à ne trouver aucun repère ici. Avec bientôt des gamins de 11 ans. Il était définitivement tombé bien bas. Il chassa cette pensée de son esprit avant qu'elle n'entraîne une avalanche de ses perfides camarades et maintint son sourire.

Il avait déjà noté son nom à la réunion de rentrée et avait relevé que les Greengrass faisaient partie du "registre des 28". Pour une raison qui lui échappait et qui était complètement absente aux Etats-Unis, le statut de sang représentait quelque chose de très important sur le vieux continent et particulièrement en Angleterre. Une sorte de jugement de valeur, un vieux système de castes. Il imaginait donc que pour elle il était en quelque sorte inférieur mais ne savait pas encore comment cela se traduisait. Il lui demanderait peut être plus tard, si l'occasion se présentait.

"Rien de précis à vrai dire. J'essaye d'apprendre à me repérer dans le château. J'ai à peu près compris comment aller de la salle du dîner jusqu'à ma chambre jusqu'à ma salle de cours. Pour le reste je crains qu'il ne me faille plus de temps. Sérieusement, comment vous ne retrouvez pas des gamins morts de faim derrière les tapisseries?"

roller coaster


Dernière édition par Andrew K. Thompson le Lun 2 Nov - 5:16, édité 2 fois
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: In the dark of the night - Andrew   Lun 2 Nov - 0:26


In the dark of the night


Il était vraiment bel homme et était sans doute surqualifié pour se trouver ici. Elle en avait vaguement entendu parler avant qu'il soit engagé. Un américain qui fuyait son pays d'origine et qui avait beaucoup d'expérience dans la lutte contre les forces du mal. Dumbledore était une âme généreuse et elle savait qu'elle pouvait s'attendre à n'importe quoi avec lui. Andrew Thompson aurait aussi bien pu être un criminel qu'un Auror et c'était peut-être ce qui les maintenait tous méfiants. C'était pour cette raison sans doute que cela jasait dans le dos du jeune homme. Pour sa part, elle tentait autant que possible de ne pas juger. Elle-même aurait dû être promise à une carrière plus brillante que simplement enseigner l'Astronomie, cependant elle avait choisi la voie qui effarait le plus ses parents et qui, en fin de compte, se rendait aussi utile que possible.
Elle remarqua le regard perdu du jeune homme et cela anima son sourire calme en un sourire amusé. "Oh, je vois, vous faites connaissance avec ces bons vieux murs" Elle tapota la pierre du château et fit une petite grimace, l'air embêtée pour lui. "Je dois cependant vous faire une confidence... Si les murs ne vous aiment pas, vous n'avez aucune chance de vous en sortir... Et à vrai dire, même après des années, vous pouvez encore vous perdre dans les couloirs. Les escaliers, les tableaux aiment beaucoup trop jouer des tours et on en a tous fait les fruits... Le plus simple est garder une boussole en tous temps dans sa poche." Elle dit, l'air le plus sérieux du monde, en lui indiquant le couloir qui s'étendait devant eux pour continuer sa balade en sa compagnie."Et de manière générale, faites vous aimer des tableaux."

© TITANIA


Dernière édition par Ivy R. Greengrass le Lun 2 Nov - 0:54, édité 1 fois
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: In the dark of the night - Andrew   Lun 2 Nov - 0:43

In the dark of the night


Il regarda la jeune femme, constatant son air espiègle, ne sachant pas vraiment si elle était sérieuse ou si elle se moquait de lui. Il lui semblait cependant qu'elle était sympathique et espérait qu'il pourrait éventuellement s'en faire une amie. Pour l'instant, si personne ne s'était montré hostile à sa présence, personne ne lui avait pour autant manifesté un quelconque intérêt ou montré de l'enthousiasme.

"Une boussole? Vraiment? Et vous faites des cartes aussi?"

Seigneur, que Salem lui manquait à ce moment. Ses couloirs numérotés, si symétrique, si logiques.

"Les tableaux d'accord..." Il regarda autour de lui. Le tableau le plus proche représentait trois vieilles anglaises pique-niquant dans un parc très anglais et le regardaient avec un air désapprobateur. "Mesdames..."

roller coaster


Dernière édition par Andrew K. Thompson le Lun 2 Nov - 5:18, édité 1 fois
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: In the dark of the night - Andrew   Lun 2 Nov - 0:52


In the dark of the night


Elle lut la confusion dans son regard lorsqu'elle lui parla de la boussole et elle ne put s'empêcher de rire. "Je plaisantais pour la boussole. Cependant, les cartes existent, mais elles ne servent pas à grand chose étant donné qu'à peu de choses près, tout bouge en permanence dans ces couloirs. Mais quand il fait jour, c'est déjà mieux... Surtout dans les couloirs fréquentés. Je doute que les couloirs nord-est du 4e étage le soient, même en semaine." Elle lâcha un sourire en coin, contente de le voir la suivre alors qu'ils avançaient dans les couloirs. Les professeurs, comme elle, avaient eu l'occasion de se familiariser avec ce château depuis leur enfance et même si rien n'était fixé, au moins ils avaient appris à sentir le château, s'orienter au feeling et à l'expérience plutôt qu'à des repères. Thompson arrivait en tant que nouvel élément et n'avait pas eu ces années de pratique, la tâche ne pouvait qu'être plus compliquée.

Néanmoins, avoir les tableaux de son côté était plus qu'utile, tant le bouche à oreille était puissant lorsque les murs en avaient... Les tableaux étaient ce qu'il y avait de plus sûr dans Poudlard et de plus immuable. Elle croisa le regard de trois femmes qui pique-niquaient, à qui Andrew adressa une salutation. Elle était amusée en le voyant et attrapa sa manche pour s'approcher des trois femmes. "Bonsoir, Mesdames. J'espère que votre pique-nique se passe bien. Je me présente, je suis la nouvelle Professeur d'Astronomie, Ivy Greengrass." Elles échangèrent un regard entre elles, reconnaissant évidemment le nom et la brune poursuivit en prenant le bras d'Andrew. "Et je vous présente mon collègue, Andrew Thompson, nouveau professeur de Défense contre les Forces du mal... Il est américain, mais, pour sa défense, il a compris que la vraie vie se trouvait ici." Elle lâcha un petit rire, suivi par les trois femmes. Elle lâcha le bras d'Andrew et lui fit signe de continuer à discuter, maintenant qu'elle avait ouvert le chemin. Cela promettait d'être une soirée intéressante.

© TITANIA
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: In the dark of the night - Andrew   Lun 2 Nov - 5:34

In the dark of the night


Il suivit la jeune femme, content de pouvoir recevoir des conseils de la part de quelqu’un qui connaissait les us et coutumes locales. Pas de carte non plus. Il faudrait qu’il suggère au directeur d’installer des panneaux «vous êtes ici» comme dans les parcs d’attraction, ça simplifierait beaucoup l’orientation dans le château. Au moins pendant l’année scolaire il pourrait suivre les élèves pour ne pas se perdre.

Il regarda la jolie brune présenter ses salutations au tableau. Seigneur que tout cela était... Anglais. Il se serait presque cru dans un sketch. Mais cela ne fit que renforcer son sourire et il pencha la tête pour présenter ses respects et acquiescer avec Miss Greengrass.

«Veuillez excuser mon accent et mes manières, je n’ai pas eu la chance de fréquenter une telle institution, j’ai étudié à Salem. Mais je compte bien apprendre rapidement, il est important de montrer l’exemple aux élèves. J’espère que Miss Greengrass saura m’indiquer la marche à suivre. Son nom est connu jusqu’à DC vous savez? Je me permets de vous complimenter, jamais je n’ai vu un pique-nique aussi...» Il faillit dire anglais mais se retint «Elegant. Puis-je me permettre d’être cavalier et de vous demander vos noms Mesdames?»
roller coaster
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: In the dark of the night - Andrew   Lun 2 Nov - 11:41


In the dark of the night


Elle se mordilla les lèvres pour ne pas rire face à l'attitude de ces dames, succombant rapidement au charme facile de l'américain. Tantôt désapprobateurs, les regards étaient désormais charmeurs tandis que leurs cils papillonnaient pour tenter de gagner les faveurs de Thompson. Elle savait ce que cela signifiait et si elle n'arrêtait pas cette épreuve. Après qu'elles se furent présentées, femmes de familles désormais tombées en disgrâce, elle reprit le cours de la conversation avec politesse et coutoisie, leur demandant où se trouvait la terrasse la plus proche. Elle les invita à passer lui rendre visite dans le couloir de son bureau, si elles cherchaient des aventures et promit que Thompson retrouverait le temps de les visiter. Avec ceci, elle prit congé et incita le professeur de DCFM à la suivre.

"Vous voyez, elles connaissent les couloirs par coeur, alors elles sont utiles... Mais si on s'entend mal avec les tableaux, ils sont capables de changer de place tous les jours afin qu'on ne les utilise pas comme point de repère. C'est arrivé à mon frère." Elle lâcha une grimace. "Il avait brûlé un tableau soi-disant accidentellement" Elle le regarda, tout en avançant vers la terrasse indiquée par les trois femmes. "Je suis très curieuse... Parlez-moi de Salem En effet, son regard pétillait de sa soif de connaissances et sur ses lèvres était né un sourire tranquille et intéressé.

© TITANIA
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: In the dark of the night - Andrew   Lun 2 Nov - 16:25

In the dark of the night


Il sourit aux femmes du tableau, trouvant la situation pour le moins étrange. Il n’avait jamais eu à faire du charme à un tableau auparavant. Mais s’ils étaient si importants ici, autant suivre les conseils de sa collègue. Il prit congé d’elles, leur assurant qu’il reviendrait leur donner des nouvelles et suivit la brune à nouveau, l’écoutant et se demandant pourquoi quelqu’un voudrait bruler un tableau intentionnellement.

«Salem... Par ou commencer... Et bien premièrement, nous entrons à l’école magique plus tard que vous. Les sorciers Américains côtoient plus les moldus que les anglais j’imagine. C’est un grand pays, nous sommes souvent éloignés de centaines de kilomètres les uns des autres. Et en Amérique le lycée (high school) commence à 14 ans. C’est donc à ce moment que les sorciers commencent à apprendre la magie. Salem est séparé en high school et college. C’est un bâtiment type Ivy League. Pas du tout un château comme ici. Plutôt plusieurs bâtiments, étalé en surface plus qu’en hauteur. Des briques rouges, du lierre, un terrain de base-ball. Nous n’avons pas de maisons non plus comme ici mais des fraternités et sororités. Et ce n’est pas un pensionnat, les étudiants sont libres d’entrer et sortir comme ils veulent.
roller coaster
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: In the dark of the night - Andrew   Lun 2 Nov - 16:50


In the dark of the night


Elle écouta avec intérêt ce qu'il racontait sur l'école, se demandant comment cela passerait en Angleterre. Elle entendait déjà ses parents râler et trouve inacceptable que leurs enfants fréquentent des moldus. L'Angleterre n'avait jamais été un pays très tolérant, toujours à cheval sur ses traditions et la tradition de l'école ne devait pas être à négliger. Elle écouta donc, faisant le lien dans sa tête par rapport à certaines choses. "J'avais visité votre campus, mais je n'avais pas réalisé qu'il y avait aussi des élèves qui n'avaient pas encore passé leurs examens finaux... C'est intéressant comme système. Du coup, avez-vous fréquenté l'école des moldus? Quel genre de choses appreniez-vous?" Elle peinait à comprendre ce que les moldus pourraient bien enseigner. Et elle était une des sorcières les plus ouvertes du monde moldu, pour autant, elle ne connaissait rien. Ils arrivèrent finalement à la terrasse qui surplombait le lac et leur offrait une vue imprenable sur la Forêt interdite.

Elle se tourna vers lui. "Et même à Salem, aviez-vous les mêmes cours qu'ici?" Elle était curieuse face à cet homme qui provenait d'une culture si différente et avait une expérience de vie unique. En fait, elle ne savait rien de son expérience de vie, mais étant donné qu'elle venait de le rencontrer, elle se voyait mal lui demander. La raison pour laquelle un américain viendrait s'installer à Poudlard la troublait grandement.
[/color]
© TITANIA

avatar
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: In the dark of the night - Andrew   Lun 2 Nov - 18:39

In the dark of the night


Il s’amusa de voir à quel point ses explications avait l’air étrange pour la jeune femme, alors que pour lui c’était tout leur système qui était étrange. Comment pouvaient-ils vivre à ce point en marge de la société moldue? La plupart des étudiants n’avaient jamais fréquenté une école moldue, ils ne savaient rien du monde qui les entourait.

«Oui, ma famille est moldue donc j’ai été à l’école normalement jusqu’à mes 14 ans. Ce qu’on y apprend... Tout. L’histoire, la géographie, la littérature, les mathématiques, les sciences comme la chimie, la physique, la biologie. L’informatique aussi.»

Il se demandait si elle comprenait le moindre mot de ce qu’il était en train d’expliquer. Il s’arrêta pour regarder la vue. Il devait avouer que c’était magnifique. Cela lui rappelait les paysages du Canada.

«Nous avions des cours similaires oui, mais pas tous. Nous avions moins d’arts anciens je dirais, comme les runes ou l’astronomie, mais au college nous pouvions suivre des matières que vous n’avez pas ici comme par exemple l’Informagic. Cela permet de combiner les nouvelles technologies moldues avec la magie. C’est bien plus pratique que les hiboux. Nous avons des laboratoires pour ça et autres choses. Les sorciers américains aiment bien bidouiller»
roller coaster
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: In the dark of the night - Andrew   Lun 2 Nov - 19:19


In the dark of the night


Elle écouta tout de manière intéressée, de nombreuses questions surgissant à mesure qu'il parlait, mais elle se décidait à garder une liste et poser les questions petit à petit, afin de ne pas paraitre trop enthousiaste. Elle avait beau l'avoir tiré d'affaire alors qu'il était perdu, elle continuait à se sentir obligée de se montrer respectable en tous points de vue. Son air enfantin et sa petite taille n'aidaient pas et elle préférait se montrer trop sérieuse plutôt empressée et agitée. Elle lui sourit et le regarda en s'appuyant contre un garde fou. "Ça a l'air si intéressant... Il y a beaucoup de choses que je ne comprends pas, mais on a quelques notions de l'Etude des moldus... Même si j'avoue que j'ai surtout consacré mes études aux sorciers. Parlez moi de cette..." Elle fronce les sourcils, concentrée. "Informagie? Comment ça fonctionne? Qu'est ce que ça comporte?" Le vent était encore doux. Ils avaient beau être en Ecosse, il restait encore quelque chose de la tiédeur d'août à l'extérieur du château et c'était agréable de profiter alors qu'à l'intérieur les températures étaient bien plus basses. Elle observa avec attention l'homme en face d'elle pendant qu'il parlait, laissant un petit silence s'installer lorsqu'il finit, plongée dans ses pensées.
[/color]
© TITANIA
[/color][/quote]
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: In the dark of the night - Andrew   Lun 2 Nov - 22:33

In the dark of the night


Il la regardait, se demandant quel âge elle avait et si les gens arrivaient à la distinguer des élèves les plus âgés. Il n’oserait pas lui demander son âge mais elle ne devait pas être beaucoup plus vieille qu’eux. Cela voulait probablement dire qu’elle était très douée dans son domaine. L’astronomie. Ça ne lui évoquait que les horoscopes dans les magazines gratuits mais il devait sûrement y avoir plus que ça derrière ce terme. En tout cas il la trouvait très intéressante et sympathique, définitivement une bonne surprise.

«L’informagie comment vous expliquer simplement... Les moldus ont mis au point de nombreuses technologies permettant de remplacer la magie. Par exemple l’électricité qui leur fournit de la lumière et de la chaleur. Le téléphone, qui leur permet de se parler à distance. Et plus récemment les ordinateurs. Ce sont des sortes de grosses machines à calcul qui permettent maintenant de réaliser beaucoup d’actions différentes. Ils ont développé Internet, qui est un réseau d’informations et d’achange mondial. Concrètement, un moldu allume sa machine et peut discuter avec un moldu sur sa machine n’importe ou dans le monde. Il peut rechercher un terme, ou une date ou un nom, et avoir aussitôt toutes les informations liées à cette recherche. C’est très puissant et ça a vraiment changé le monde moldu ces dernières années. Les sorciers de Salem commencent vraiment à développer l’informagie car il faut auparavant s’y connaitre beaucoup en informatique. Il s’agirait par exemple de créer des plateformes d’échanges qui ne se dévoileraient qu’aux sorciers. Pour faire du commerce à distance ou écouter de la musique, lire le journal, discuter sur des forums... C’est compliqué à expliquer»

Il rit doucement, un peu désolé de l’avoir probablement plus embrouillé qu’autre chose. Il sortit son smartphone de sa poche.

«Par exemple, ça c’est un téléphone et un ordinateur. Il ne fonctionne pas ici, mais je pourrai vous montrer.»
roller coaster
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: In the dark of the night - Andrew   Lun 2 Nov - 23:08


In the dark of the night


 Elle écouta avec une grande concentration, fronçant les sourcils et portant une main à son menton alors qu'elle réfléchissait. Comme ses études le lui avaient appris, elle formait des schémas dans sa tête en essayant de suivre les informations qui arrivaient, même si c'était difficile. Elle le regardait en silence, essayant d'imaginer comment un sorcier pouvait évoluer de manière si proche des moldus et de leurs technologies. L'information qu'il lui avait transmise plus tôt lui revint en tête. Il était né-moldu, c'était donc facile pour lui d'être en contact avec pareille technologie. Elle se demanda par quel miracle il avait réussi à intégrer le corps professoral, américain, né moldu et qui enseignait désormais la DCFM, une des branches principales. En même temps, elle savait que le Professeur Dumbledore faisait passer ce qu'il voulait et qu'il avait parfois ses raisons pour faire des choses étranges. "C'est très difficile à suivre... Mais si je comprends bien, ils ont maîtrisé le transfert d'information? En combien de temps pouvez-vous faire parvenir un hibou à une personne? Et comment faites-vous pour voir l'autre à distance si ce n'est par cheminée?"

Elle se dit qu'il avait un joli rire lorsqu'il le fit et ses yeux déjà ronds s'arrondirent lorsqu'il sortit le petit appareil de sa poche. Elle s'approcha pour se pencher par dessus son épaule, son visage frôlant son bras. Elle était si curieuse vis à vis de ce petit objet. Elle leva ses grands yeux vers lui avec un regard légèrement suppliant. "Puis-je le tenir?" Lorsqu'il le lui donna, elle s'éloigna de lui pour le porter à la lumière de sa baguette et l'examiner sous toutes les coutures. "Comme il est dommage que les artefacts moldus ne fonctionnent pas dans l'enceinte de Poudlard... Mais un jour, pourriez-vous me montrer comment ça fonctionne? Peut-être à Pré-au-Lard?" Son regard avait quelque chose de suppliant et sans doute ne le réalisait-il pas, mais il avait titillé la scientifique en elle. Cela avait beau ne pas être la même science, c'en était une tout de même.
© TITANIA
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: In the dark of the night - Andrew   Mar 3 Nov - 1:50

In the dark of the night



«Oui je suis désolé j’explique mal, mais oui c’est cela, ils peuvent échanger des informations instantanément. Ils n’utilisent pas de hiboux, ils utilisent des machines qui transmettent les messages aussitôt. Cela prend au plus quelques secondes. Pour voir une autre personne à distance ils n’utilisent pas de cheminée, ils peuvent se parler par téléphone ou se voir sur leurs écrans d’ordinateurs, grâce à des caméras»

Il commençait à se rendre compte que chaque nouveau terme demandait d’autres explications et qu’il lui faudrait beaucoup de temps pour tout lui expliquer. Le plus simple, si elle était vraiment intéressée, serait de lui montrer. Il était heureux de voir que c’était le cas. Encore une fois il était agréablement surpris par la jeune femme, pensant que beaucoup de sorciers anglais n’avaient que faire des technologies moldues.

«Bien sûr, quand vous voudrez! J’ai d’autres machines dans ma chambre, un ordinateur portable, un kindl, une tablette. Je les ai amené sans savoir qu’ils ne fonctionneraient pas. Je pourrai vous montrer.»
roller coaster
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: In the dark of the night - Andrew   Mar 3 Nov - 12:16


In the dark of the night


 Il essayait de rendre ça vulgaire et facile, mais ce n'était pas sa culture. Elle se doutait bien que si elle parlait de baguette, Polynectar et lévitation à un moldu, il serait perdu, mais elle ne s'attendait pas à se trouver autant à la ramasse. Alors qu'elle tentait de suivre, elle finit par abandonner et rit doucement lorsqu'il dit qu'il expliquait mal. "Rassurez vous, vos compétences pédagogiques ne sont pas en cause... je me doute qu'il est difficile d'expliquer quelque chose à une personne qui ne dispose pas du même référentiel d'informations. Mais j'adorerais en apprendre davantage si cela ne vous gêne pas. "

Mais pourtant, tout ce qu'il lui avait dit la faisait longuement réfléchir, pensant aux plus values que des techniques pareilles pourraient apporter dans le monde sorcier. Elle regarda à nouveau le lac, perdue dans ses pensées, pensant à la manière dont cela pourrait être implémenté. Elle chassa rapidement ces idées de sa tête en se disant que de toutes manières, c'était l'affaire de politiciens et non la sienne. Elle sourit à l'américain, retournant un peu sur la planète Terre. "Je crains que les informations que vous m'avez révélée soient aptes à détrôner notre professeur d'études des moldus qui est extrêmement sorcier en fin de compte." Elle gardait ses manières châtiées et douces lorsqu'elle apprenait à connaître quelqu'un, ne sachant jamais exactement l'influence que cela pourrait avoir. Son éducation avait laissé une très grande empreinte sur elle malgré la distance qu'elle tentait de prendre. "Aurez-vous besoin d'aide pour retourner à vous appartements?" Son sourire était devenu un peu joueur, presque moqueur, mais il conservait sa chaleur et prouvait qu'elle n'aurait aucun mal à l'accompagner.

© TITANIA
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: In the dark of the night - Andrew   Mer 4 Nov - 14:29

In the dark of the night



Il rit encore, un peu gêné de ne pas avoir réussi à lui expliquer, mais déterminer à lui montrer et lui expliquer plus en détail une prochaine fois. Il n’aimait pas rester sur un échec.

«Je vous expliquerai tout ça plus en détail alors, et plus méthodiquement. Si jamais le professeur d’étude des moldus a des questions je serai ravi de l’aider, mais je pense qu’il est très compétent.»

Il regarda le lac, avec un sourire en coin. Il ne savait pas trop de quoi l’avenir serait fait mais cet endroit commençait à lui plaire. Il la regarda quand elle lui proposa de le raccompagner, et il avait l’impression qu’elle se moquait gentiment de lui. Son petit sourire était vraiment mignon et il ne put s’empêcher de sourire en retour.

«Si ce n’est pas trop vous demander, j’accepte. Et dès demain je mettrai des flèches de couleur dans ces couloirs.» Ajouta-t-il en plaisantant.

roller coaster

avatar
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: In the dark of the night - Andrew   Mer 4 Nov - 17:51

Ivy R. Greengrass a écrit:

In the dark of the night


malgré ce qu'il prétendait, elle n'avait pas le moindre doute qu'il était plus calé que le professeur en matière d'affaires moldues. Pour avoir suivi ce cours, elle savait que rien de ce dont parlait le Professeur Thompson n'était abordé. Sans doute seraot-il surpris de voir à quel point lautre professeur était resté au siècle dernier. Elle adorait son pays et sa culture, mais en ce moment, elle réalisait à quel point ils pouvaient sembler en retard sur l'intégration des moldus, malgré leur magie avancée. Lorsqu'il lui demanda de l'accompagner, elle hocha simplement la tête et se remit en route, écoutant sa suggestion, amusée. "N'oubliez pas que les adolescents sont farceurs. Si vous mettez des flèches, il est plus que probable qu'elles soient déplacées pour mieux vous perdre. Et si les élèves savent que c'est pour vous, ils sont capables de vous mener dans un endroit embarrassant."

Maintenant qu'elle s'était repérée dans le château, elle décida de ne pas emprunter le même couloir que pour venir, afin de lui donner une meilleure connaissance des environs. Elle lui indiqua les endroits qu'ils passaient, afin qu'il s'en souvienne s'il pouvait. "A part l'orientation, Poudlard vous plait? Vos appartements et la nourriture vous conviennent?"

© TITANIA
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: In the dark of the night - Andrew   Mer 4 Nov - 21:22

In the dark of the night



Il eu un sourire, c’était bien un blague qu’il aurait fait à un professeur étant plus jeune. Voir même pire. Il n’avait pas peur de s’attirer des ennuis si ça pouvait être drôle. Bizarrement il avait pensé un instant que les petits anglais étaient plus sérieux, mais en y réfléchissant à nouveau c’était probablement un préjugé.

Il la suivi à travers le dédale de couloirs, notant bien les repères qu’elle lui indiquait, saluant les tableaux quand il passait devant.

«Oh oui, c’est magnifique! On se croirait vraiment dans un film sur un pensionnat anglais. Sauf que c’est vrai. Vous savez ce qu’est un film? Et pour le reste et bien, je n’ai jamais été professeur avant. Tout ce que je peux dire c’est que ma chambre est beaucoup plus cosy que ma chambre d’étudiant. Pourtant j’étais dans une bonne confrérie. La literie est fantastique. Et la nourriture... Disons qu’elle remonte mon estime de la nourriture anglaise.»

Il rit, la provocant gentiment.

roller coaster
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: In the dark of the night - Andrew   Mer 4 Nov - 22:58

Ivy R. Greengrass a écrit:
Ivy R. Greengrass a écrit:

In the dark of the night


Elle le regarda pendant qu'il souriait. Au vu de son sourire, il aurait sans doute été de ceux qui auraient joué des farces. Elle n'en doutait pas une seconde. Le fait qu'il n'ait jamais enseigné auparavant l'intriguait de plus belle. Qu'est-ce que Dumbledore avait bien pu lui trouver, s'il était aussi banal que ça? Elle l'écouta complimenter le château en approuvant d'un hochement de tête. Elle sourit doucement. "Oui, j'ai déjà vu un film une fois... C'était une histoire d'une femme qui aimait la vie chère et qui faisait souffrir tous ceux qui l'approchaient. Je dois vous avouer ne pas avoir compris la moitié des objets qui s'y trouvaient." Elle fronce les sourcils en pensant à cette chose noire qui sonnait et la magie derrière le bruit lorsqu'on sonnait à une porte. "Mais j'ai finalement quand même réussi à comprendre l'histoire en fin de compte, ce qui est le plus important... Je crois qu'il y avait quelque chose avec un Lunch chez un bijoutier?" Elle réfléchit intensément. C'était arrivé il y a longtemps pour elle. Elle retourna sur terre plutôt que de se plonger dans ses souvenirs.

"Mais à votre place, je ne me réjouirais pas trop de la nourriture... Il arrive, parfois, qu'ils fassent des haggies..." Elle grimaça. Son palais de fille riche était trop précieux pour certains mets qui leur étaient réservés lors des repas en commun avec les élèves. Dans ces cas, elle prenait la poudre d'escampette et s'enfermait dans la cuisine. "Vous ne trouverez en revanche que rarement de meilleure literie et vous verrez, le corps professoral est... intéressant. Elle arriva bientôt au couloir contenant les appartements du professeur. "Vous voici rendu à destination, Professeur Thompson." Elle sourit. "Avez-vous retenu le chemin?" Elle le taquinait toujours aussi.

© TITANIA
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: In the dark of the night - Andrew   Mer 4 Nov - 23:10


In the dark of the night


Elle le regarda pendant qu'il souriait. Au vu de son sourire, il aurait sans doute été de ceux qui auraient joué des farces. Elle n'en doutait pas une seconde. Le fait qu'il n'ait jamais enseigné auparavant l'intriguait de plus belle. Qu'est-ce que Dumbledore avait bien pu lui trouver, s'il était aussi banal que ça? Elle l'écouta complimenter le château en approuvant d'un hochement de tête. Elle sourit doucement. "Oui, j'ai déjà vu un film une fois... C'était une histoire d'une femme qui aimait la vie chère et qui faisait souffrir tous ceux qui l'approchaient. Je dois vous avouer ne pas avoir compris la moitié des objets qui s'y trouvaient." Elle fronce les sourcils en pensant à cette chose noire qui sonnait et la magie derrière le bruit lorsqu'on sonnait à une porte. "Mais j'ai finalement quand même réussi à comprendre l'histoire en fin de compte, ce qui est le plus important... Je crois qu'il y avait quelque chose avec un Lunch chez un bijoutier?" Elle réfléchit intensément. C'était arrivé il y a longtemps pour elle. Elle retourna sur terre plutôt que de se plonger dans ses souvenirs.

"Mais à votre place, je ne me réjouirais pas trop de la nourriture... Il arrive, parfois, qu'ils fassent des haggies..." Elle grimaça. Son palais de fille riche était trop précieux pour certains mets qui leur étaient réservés lors des repas en commun avec les élèves. Dans ces cas, elle prenait la poudre d'escampette et s'enfermait dans la cuisine. "Vous ne trouverez en revanche que rarement de meilleure literie et vous verrez, le corps professoral est... intéressant. Elle arriva bientôt au couloir contenant les appartements du professeur. "Vous voici rendu à destination, Professeur Thompson." Elle sourit. "Avez-vous retenu le chemin?" Elle le taquinait toujours aussi.
[/color]

© TITANIA
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: In the dark of the night - Andrew   Jeu 5 Nov - 3:44

Il l'écoutait distraitement, se concentrant sur le chemin, commençant à reconnaître les lieux à mesure qu'ils se rapprochaient de ses appartements, ce qui était rassurant.

"Ah oui, Breakfast at Tiffany's avec Audrey Hepburn, c'est un classique. Je pourrai vous en montrer d'autres si j'arrive à faire fonctionner mon ordinateur."

Il grimaça à l'idée du haggis. Quelle horreur. Un brillant exemple de pourquoi le monde entier fuyait la gastronomie anglais, même si l'américaine pouvait avoir ses défauts. Enfin il s'arrêta quand ils furent arrivé devant sa porte, souriant à la boutade.

"Merci beaucoup Professeur Greengrass. J'ai retenu et bien enrichi ma connaissance de ces couloirs. Je suis prêt à me perdre à nouveau dans l'aile Sud désormais."
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: In the dark of the night - Andrew   Jeu 5 Nov - 18:13

Ivy R. Greengrass a écrit:

In the dark of the night


Elle sourit en voyant sa tête et en l'entendant. Il était rafraîchissant d'avoir une personne fraîche et jeune au sein du corps professoral. Entre le fantôme et les professeurs qu'elle-même avait connus, il était difficile pour elle de trouver réellement sa place, même si l'entente se passait très bien avec les professeurs.

"Si vous vous perdez à nouveau, n'hésitez pas à envoyer des étincelles dans les couloirs... Les gens sont habitués. Je vous souhaite une bonne nuit et préparez-vous. Demain sera une très longue journée."
[/color]

© TITANIA
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: In the dark of the night - Andrew   

 

In the dark of the night - Andrew

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Mon Amber Dark & Stormy Night
» "Batman Begins" et "The dark knight"
» Présentation Dark Night
» Andrew & Damon || well... we'll just shut up about that night [Hot]
» [SL 2011][Chevaliers Gris]- Liste de Dark Night [VALIDEE]




Page 1 sur 1

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

Outils de modération:
Poster un nouveau sujet