AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

CARTE

Règlement
Contexte


WANTED

Fiche De Présentation
Tout Sur Les Membres


Postes Vacants & PNJ
CONTEXTE

Il était une fois, le monde des sorciers, l'école Poudlard...


Au temps des Maraudeurs...




 

 Matthew Connelly - Je sais que je vous ai manqué

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Matthew Connelly - Je sais que je vous ai manqué   Mer 28 Déc - 19:38

Matthew Connelly
Feat : Boyd Holbrook



Age : 15 ans
Année d'Etude : 5ème année
Sorcier : [X] Humain [ ] Vampire [ ] Loup Garou
Sang : [ ] Pur [ ] Mêlé [X] Né Moldu

Remarque(s) Particulière(s)


/



Description


  • Caractère : Matt serait prêt à tout pour se faire des amis et il en a beaucoup, bien qu’aucun ne le connaisse comme le connait James. En fait, il recherche continuellement l’affection des gens, affection qu’il n’a jamais reçue étant enfant. De ce fait, il aime faire des blagues, jouer l’imbécile, attirer l’attention sur lui en donnant des réponses stupides en cours. Il est toujours souriant, de bonne humeur, sympathique. Il aime charmer les filles et vanner les garçons. Il attire les contacts, les gens viennent naturellement vers lui et ne le regrettent pas. En général tout le monde s’entend bien avec lui. Seules une poignée de personnes trouvent son attitude exaspérante, notamment ses professeurs. Il collectionne les petites amies grâce à son visage angélique, son allure travaillée, son attitude et sa réputation. Il pratique de nombreux sports d’équipe ce qui lui permet de rencontrer des gens, il est notamment poursuiveur de l’équipe de Gryffondor.



  • Physique : Toujours souriant et blond comme les blés. Matt est assez mignon et il prend bien soin de son apparence. Il passe un temps fou chaque matin a mettre un désordre ordonné dans ses cheveux, à choisir sa tenue, à se parfumer, à se raser. En clair, il aime être nickel. Ce qui lui importe, ce n’est pas d’être beau, c’est d’être attirant. Il cherche désespérément à attirer l’attention, par quelque façon que ce soit, et être attirant en est une bonne. De plus, son mètre quatre-vingt et ses yeux gris foncés aident beaucoup. Il a un visage sympathique et très gracieux qui appelle les gens à venir lui parler. D’un point de vue corporel, il est donc assez grand et il porte une attention scrupuleuse à sa ligne. Il est mince et pas très musclé, certains le diront «gaulé comme une chips», mais il le nie. Il s’entretient et essaye de prendre du muscle en pratiquant pas mal de sports, notamment le quidditch, son sport préféré.




Histoire


  • Familiale : Rien de bien intéressant dans la famille Connelly. Ils ont toujours été des moldus. Sa mère est couturière et son père agent de police. Il est le cinquième et dernier enfant dans une famille déjà trop nombreuse pour ses moyens. Il s’est souvent demandé s’il avait été un enfant désiré, mais sans obtenir de réponse franche. En fait il préfère ne pas le savoir. Après avoir découvert ses pouvoirs, il a quasiment été élevé par sa grand-mère. Elle vivait seule, son mari étant mort d’un cancer. C’était une vieille femme aimante, qui en disait peu mais en pensait beaucoup, même si elle le laissait souvent seul. Matt a vite appris à se débrouiller sans l’aide des autres et à ne pas chercher trop d’amour et d’approbation de la part de ses parents. Ceux-ci ne connaissaient rien à la magie et étaient effrayés par le petit garçon.


  • Personnelle : Dernier enfant d’une famille moldue, il est né avec quatre grand frères. Autant dire qu’il n’a jamais rien eu de neuf et qu’il n’a jamais attiré une attention particulière. On peut même dire qu’il est rapidement devenu le jouet préféré de ses frères et qu’il ne recevait pas beaucoup de soutien de la part de ses parents. Ces derniers étaient déjà très occupés par leur travail, l’éducation de leurs nombreux enfants et le besoin constant de ramener assez d’argent à la maison pour maintenir leur famille dans des conditions de vie agréables. Un jour, alors qu’il allait se faire passer à tabac par sa fratrie, il paniqua et réussit à faire exploser tout ce qui était en verre dans la pièce. De petit dernier invisible il passa alors à monstre dangereux. Ses frères n’osaient plus s’approcher de lui, ses parents ne savaient plus quoi en faire. Alors il fut confié à sa grand-mère. Enfin plutôt refourgué comme un poids dont on voudrait se débarrasser. La vieille femme s’est vite attachée au petit blondinet mais elle ne prenait pas vraiment le temps de s’occuper de lui, préférant le laisser jouer seul dehors. Elle espérait peut être qu’ainsi il rencontrerait d’autres enfants de son âge. Mais avec ses quatre frères contre lui, aucun des enfants du quartier n’osait s’approcher. Aucun sauf un, un autre enfant aux pouvoirs étranges, vivant éloigné des autres.

    Matt se rappellerait toujours de la première fois qu’il a vu James. Il était assis sur un muret, dans la rue devant chez lui. Son muret en fait, puisqu’il y passait quasiment tout son temps libre. Il en connaissait chaque brique bancale, chaque touffe de mousse. A cette époque, il s’était inventé un monde, pour vivre des choses plus intéressantes que dans la réalité. Il avait cinq ans et il rêvait qu’il était un super-héros abandonné au sein d’une famille normale pour le cacher, mais que ses vrais parents reviendraient le chercher. Il avait vu un chaton coincé en haut d’un arbre, et en bon super-héros, il avait voulu l’aider à descendre, en le faisant littéralement léviter ! C’est alors qu’il avait entendu une voix «Dis tu comptes le faire voler longtemps ce chat ?». Le garçon était à l’opposé même de lui : là où il était blond il était brun, il était petit et l’autre plutôt grand, crasseux pour propre, cheveux libres pour coiffure parfaite, t-shirt informe et trop grand pour gilet à col en V et polo blanc, mais pourtant ils étaient pareils. Ils entamèrent naturellement la discussion et Matt apprit de lui tout ce qu’il y avait à savoir sur le monde des sorciers et ses pouvoirs. Il devint son seul et meilleur ami. Il attendait impatiemment son passage chaque semaine et ne se lassait pas de l’entendre parler de son monde, de la façon dont on dressait les créatures magiques, de comment on jouait sur des balais volants, de comment on achetait les baguettes magiques. Il répondait en retour à ses interrogations sur les moldus.

    Il pensait qu’il s’était fait un ami pour la vie, que c’était eux deux contre le monde et que maintenant il ne serait plus jamais seul, comme dans les bandes dessinés. Mais non, James parti en Suisse, et il se retrouva encore plus seul qu’avant. Toutes les blagues qu’ils avaient pu faire à ses frères, ceux ci les lui rendirent au centuple. Et il n’avait pas l’envie de continuer à se disputer et à faire la guerre contre eux. Tout lui était égal. Il était coincé ici, personne ne lui parlait, personne ne voulait de lui, et ça ne changerait que quand il aurait l’âge de partir. Quelles que soient les humiliations qu’on lui faisait subir, à l’école ou chez lui, il ne réagissait plus. Il comptait chaque jour, parce que James avait dit qu’à onze ans il partirait. Alors il compta les jours jusque là, sans faire de magie, sans pleurer, sans sourire.

    Quand il eut onze ans, un sorcier vint expliquer la situation à ses parents et il put partir à Poudlard. Ce fut un immense soulagement pour lui et pour sa famille qui, bien que sachant désormais qu’il y avait une explication rationnelle à ses pouvoirs, n’arrivait pas à effacer cette méfiante et cette gène à son égard. Et quelle fut sa surprise de voir en arrivant que James était là! Tout était encore plus merveilleux que le monde qu’il avait imaginé étant enfant. Enfin il avait une chance de s’intégrer, de se faire accepter, de se faire des amis et de devenir important aux yeux des autres. Il décida alors plus ou moins consciemment que désormais il serait inévitable, qu’il serait l’ami de tous, que tout le monde l’aimerait et que dans ce monde qui était le sien, il ne serait plus jamais rejeté. Il devint quelqu’un d’extrêmement sociable, toujours d’humeur joyeuse, toujours prêt à aller vers les autres et à les aider. Il fut peiné de ne pas être dans la même maison que James, mais il se plait énormément chez les Gryffondors. Il reste plus proche de son premier ami que de n’importe qui d’autre. Celui-ci est un des seul à connaitre son enfance et sa famille, et à savoir que le blond est en réalité hanté par cette peur de rejet. James est la personne la plus importante à ses yeux, il l’aime plus que ses propres frères et il serait prêt à tout pour lui. Il adore le fait d’être l’ami du garçon le plus populaire de l’école. Pendant ses vacances, il fait souvent des petits boulots chez des sorciers, il préfère éviter de rentrer chez lui. Après ses Aspics, il ne sait pas vraiment ce qu’il voudrait faire. Tout ce qui l’intéresse, c’est de profiter de la vie, de tout essayer et de s’amuser le plus possible. Il se verrait bien en joueur de Quidditch professionnel.




Description Hors Jeu :
¤Un p'tit Surnom ? Mattooouuuu
¤T'es quel age ? 21 ans
¤Comment as-tu connu le forum ? Admin
¤Tu viens d'où ? De chez moi
¤Quelque chose à rajouter ? À poooooiiiiil!!!!
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Matthew Connelly - Je sais que je vous ai manqué   Mer 28 Déc - 20:30

Un forum sans Matt c'est comme des vacances de Noël sans Sissi lol

afro afro afro afro afro afro


avatar
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Matthew Connelly - Je sais que je vous ai manqué   Jeu 29 Déc - 12:17

MATOOUUUU !!! On va reprendre l'équipe de Gryffondor capitaine ! Very Happy Attrapeuse au rapport hahaha ! <3 <3 <3
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Matthew Connelly - Je sais que je vous ai manqué   Jeu 29 Déc - 12:18

+¤ Bienvenue Sur le Forum ¤+

Le chapeau a choisit pour toi.... La Belle Maison Rouge et Or de
Gryffondor !
Et Que Ta Vie De Mortel Te Reste Douce...

+¤ Amuse toi bien ¤+
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Matthew Connelly - Je sais que je vous ai manqué   

 

Matthew Connelly - Je sais que je vous ai manqué

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Rage, john ou je ne sais quoi, comme vous voulez.
» [MOC] Les MOC de l'Été 2013 : Tout que vous avez manqué
» Tu sais pas quoi faire quand tu seras grand?
» Souvenez vous de moi ?
» SIXdollarclick . vous ne rêvez pas , 6$ par click . venez , venez , je sais que vous en avez envie .




Page 1 sur 1

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

Outils de modération:
Poster un nouveau sujet