AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

CARTE

Règlement
Contexte


WANTED

Fiche De Présentation
Tout Sur Les Membres


Postes Vacants & PNJ
CONTEXTE

Il était une fois, le monde des sorciers, l'école Poudlard...


Au temps des Maraudeurs...




 

 Don't forget Cara Damon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Don't forget Cara Damon   Mer 29 Fév - 0:03

Cara Damon
Feat : Olivia Wilde



Age : 24 ans
Métier ou Année d'Etude :Ex-Auror, actuellement en vadrouille
Sorcier : [ ] Humain [ ] Vampire [*] Loup Garou
Sang : [ ] Pur [*] Mêlé [ ] Né Moldu

Remarque(s) Particulière(s)


Pouvoirs particuliers:
"Empathie"
"Connaître le passé des gens en les touchant"



Description


  • Caractère :
    « Je suis le capitaine de mon âme, le maître de mon destin » N. Mandela

    Si on vous demandait de décrire le caractère de Cara en deux mots, vous répondriez que cela est impossible, que la fille est bien trop complexe pour se suffire à si peu de description. En effet, aux premiers abords, on pourrait la prendre pour lunatique, cependant chaque emportement, chaque comportement est toujours fondé. Généralement, sa bonne humeur et sa joie de vivre transpercent la plupart des chagrins d’autrui. D’ailleurs comme un petit soleil, elle a tendance à faire graviter autour d’elle, ceux qui ont le plus besoin de chaleur et de soutien, chose qu’elle donne volontiers quand cela lui est possible. Un jour sa mère lui avait donné le nom de cette fameuse moldue à la piété légendaire « sœur Theresa ». Sur le coup la jeune fille n’avait pas compris mais comme sa curiosité n’avait d’égal que son impatience, elle avait tôt fait de retrouver un livre sur lequel elle avait pu s’informer. D’un naturel généreux, elle fait généralement passer le bien des autres avant le siens et ne lésine jamais pour arriver à ses fins. C’est une jeune femme, qui de plus, ne manque pas d’humour et l’utilise toujours pour calmer les peines de ses amis, mais aussi pour voiler les siennes. Elle possède un tempérament combatif et intrépide. Les obstacles qui se dressent sur son chemin ne sont pour elle que des épreuves de plus afin de montrer sa vrai valeur. Elle a conscience de la difficulté de vivre et même si parfois les évènements la désespèrent, elle garde la tête haute et avec courage, elle reste toujours forte aux yeux des autres. Pourtant, le grand mage seul sait à quel point elle aussi est fragile et à besoin de l’amour de ceux qui l’entourent. D’ailleurs, elle peut être blessante parfois. Son honnêteté et ses paroles vives ne sont pas toujours plaisants à ceux qui y sont confrontés, mais elle sait reconnaître ses erreurs et bien qu’elle soit plutôt une jeune fille fière et bornée, les mots d’excuses ne lui arrachent aucunement la bouche, bien que rares puisqu‘elle considère qu‘elle a souvent raison. Même si elle est loin d’être méchante, elle adore taquiner les autres et se veut très narquoise à certain moment. Toutefois il réside en elle une grande colère et une honte nourries par son père et sa sœur, et même si elle la tient renfermée dans son cœur, elle ne peut toujours la contenir, d’où ses sautes d’humeurs et ses remarques cinglantes lorsqu’elle est face à quelqu’un qui essaye de la briser. Jamais, au grand jamais, on ne pourra dire qu’elle subi sans rien dire. Elle est joyeuse, inspire la bonne humeur et tout le tralala, mais elle ne se laisse pas marcher sur les pieds et à la réplique facile. Personne ne se venterait d’avoir réussi à lui faire du tord puisqu’il s’en serait aussi prix plein dans la poire, comme disent les moldus. C’est donc une jeune femme bien compliquée à cerner pour les autres et qui seule, décidera de son destin et du chemin à suivre.


  • Physique :
    « Puisqu’en Elle tout est dictame,
    Rien ne peut être préféré » Baudelaire

    Marchant d’une démarche gracieuse et sûre, la jeune femme se promenait sur une plaine qui ne lui était pas étrangère. Elle se dirigeait vers un petit lac dans lequel elle voulait abandonner son corps et le laisser chavirer aux grés du courant, et ainsi, sentir la fraicheur de cette eau sur sa peau douce et délicatement satinée. Le vent émis le désir de faire connaître sa présence et enroula ses long cheveux châtain foncé dans lesquelles jouaient déjà les rayons du soleil en y faisant apparaître des reflets cuivré. La caresse du souffle fit s’étirer sur son visage finement dessiné, un sourire ravageur. En effet, on ne pouvait, ne pas tomber sous le charme de ses fines lèvres, quelques peu pulpeuses, étirées sur des petites dents parfaitement alignés en un rictus sincère. De tout son être, elle dégageait la joie et l’allégresse, accompagnée d’un sentiment de liberté et de puissance. Elle était tel un petit soleil, elle représentait la joie de ne vivre rien qu’à la contemplation de son image. Elle avançait toujours vers la grande mare et l’ombre de son corps la devançait sur le sol, subissant les aléas du terrain. Elle semblait immense, pourtant la fille n’était pas aussi grande. Elle devait mesurer dans le mètre 70 et était relativement fine et élancée. Les contours de son corps faisaient généralement s’empourprer les femmes de jalousie et les hommes de désir. Mais sa posture impérieuse les dissuadait presque tous de venir rompre sa quiétude du moment. Enfin arrivé à son lieu de prédilection, elle se pencha au-dessus de l’eau et contempla un instant son reflet miroitant. Passant une petite main aux doigts fins sur son visage, elle en refit les délicats contours. Les rondeurs de l’enfance y apparaissaient encore subtilement lui conférant un faciès doux, tandis qu’un petit nez droit au bout arrondi prônait fièrement au milieu de son gracieux minois. Et toute cette scène était observée par deux yeux d’une couleur étrange, mêlant à la fois l’azur et l’émeraude qui laissaient parfois entrevoir des lueurs carnassières, conséquence de ses origines, qui la rendait parfois effrayante. Ses iris étaient entourés de cils fins et surmontés de sourcils tout aussi effilés. Une brise secoua l’eau et brouilla l’image, ce fut l’annonce pour Cara de commencer sa baignade.




Histoire


  • Familiale :
    La belle n’aime pas beaucoup s’étendre sur sa situation familiale. Le souvenir de ses aïeux lui étant rarement agréable, elle éloignait souvent la question d’un revers de main. Pourtant, il vous serez surement opportun de savoir que ses géniteurs n’étaient autre qu’un sorcier au talent incontestable mais au penchant douteux qui a tôt fait de rejoindre le seigneur des ténèbres et d’y mourir à ses pieds, ainsi qu’une douce sourcière remplis d’amour. Lara n’est autre que la sœur jumelle de Cara, qu’elle tua de ses propres mains afin d’éviter au monde, un être cruel et manipulateur.


  • Personnelle :

    Chapitre I: Le printemps innocent

    Cara est né, tout comme sa sœur Lara, le 10 mai, période où les clochettes du muguet carillonnaient joyeusement et chantaient leur venue au monde. Leurs parents vivaient dans une grande demeure, aux salles innombrables chargées parfois d’objets étranges. Ils avaient, on ne sait pour quelles raisons, décidé de s’installer dans un endroit habité uniquement par des moldus et s’étaient ainsi isolés du reste des sorciers. Ce fut dans cet endroit inhabituel pour des gens de leur nature, qu’ils conçurent les fausses jumelles. C’était deux enfants très liées. Tout ce qu’elles entreprenaient, elle le faisait ensemble. Marcher, parler, découvrir le monde de leur grands yeux ébahis n’était jamais une aventure solitaire. Encore de jeunes pouces, leurs baragouinages n’étaient compréhensibles que pour elles et les deux gamines s’entendaient à merveille, rien n’aurait pu distendre leur lien. Jusqu’à leur 5 ans, c’étaient deux petites filles très sage, aimant la nature et partageant leur vie comme si elles ne formaient qu’un. Elles ne connaissaient rien du monde des sorciers et vivaient innocemment auprès des moldus, amusant leur monde de leurs grimaces enfantines et de leurs cajoleries angéliques.



    Chapitre II: Un gout pour l‘aventure

    A 5 ans, les deux petites découvrir leur pouvoir, et avec, tout ce qui avait un lien avec la magie. En effet la curiosité pour les livres, bien qu’elles ne savaient pas encore lire, il était surtout question de jolies images, les mena toutes deux dans la bibliothèque de leur mère. Malheureusement, aucun dessin ne se trouvait dans les bouquins et agacées par leur échec, elles se mirent à grimper tant bien que mal sur les étagères. Mais à 5 ans, les réflexes et la force étaient peu développées et après avoir réussi à s’élever à plus de 3 mètre de hauteur, Cara trébucha et chuta. Elle hurla, fermant en même temps les yeux et au moment où la petite aurait dû sentir le sol dur, elle se retrouva assise dans un fauteuil confortable. Encore tremblante Cara observa la salle sans comprendre et retrouva Lara qui elle-même se retrouvait bien plus loin que leur position initiale. Depuis ce jour, leur parents avaient dû leur révéler leur véritable nature et tout changea alors dans leur demeure, la magie commença à affluer de partout, le secret était levé. Les jumelles commencèrent alors à apprendre à mieux connaître leur monde d’origine, notamment avec l’histoire de leur famille. Leur mère leur expliqua notamment que dans certaine famille, de nombreux moldus étaient des parents plus ou moins éloignés et qu‘il y en avait quelques uns dans la sienne, tandis que leur père leur avoua un jour, après un changement d‘humeur prompt de Cara, qu‘un loup garou faisait partie de leur ancêtre. Avec amusement, elles découvrirent les nombreux objets qui parsemaient le monde des sorciers et les utilisaient pas toujours à bon escient. L’amitié des enfants s’étaient encore renforcée durant cette période et les jeux dangereux aussi. Malgré les interdictions, elles ne pouvaient pas s’empêcher d’utiliser la magie dès qu’elles y parvenaient et s’essayaient à toutes sortes de cascades pour la faire apparaître. Si on en trouvait une en faute, l’autre n’était jamais bien loin et venait défendre ardemment les intérêts de sa sœur. En grandissant et en découvrant leur univers, elles devinrent encore plus proches qu’elles ne le seraient jamais. Mais à 8 ans, la guerre contre Voldemort débuta et leur isolement prit soudain tout son sens. Leur père faisait parti des rangs des mangemorts…



    Chapitre III: La haine n‘est que le fruit de l‘amour

    Quand la guerre éclata, Cara n’avait plus de père. La honte qu’elle éprouvait pour lui était si intense, qu’elle reniait même tout lien de parenté. Si jeune et déjà si lucide, elle était une fervente protectrice de la justice et de la liberté. Alors en grandissant, elle commença à rougir à la seule mention de son patriarche, mais ce ne fut pas le seul changement qui s’opéra. Lara avait déjà beaucoup d’idées elle aussi et se dressait farouchement face à sa sœur. Alors le lien qui semblait immuable s’effila et devint de plus en plus fin à mesure de leurs confrontations. L’une était fière des actions de son père, l’autre les avait en horreur. Elles ne se battaient plus sur le même front, elles se confrontaient. Et à 10 ans, le lien disparût complètement lorsqu’elles apprirent la mort de leur père. A leur entrée à Poudlard, Cara avait décidé de ne plus se préoccuper de sa sœur, leurs divergences ayant été mis au grand jour lors de la distribution dans les maisons, elle à gryffondor, sa jumelle à serpentard. Elle fit son chemin de son côté, rongé parfois par la culpabilité, désirant aussi ardemment le retour de sa sœur, mais sans jamais en parler ni l’afficher. Elle travaillait sans relâche et se consacrait aux autres pour brouiller ses souvenirs et ne jamais y songer. Mais au fond d’elle, Cara savait qu’elle ne tournerait jamais la page, elle avait 17 ans, c’était sa dernière année dans l’école de magie et c’était sa dernière année où elle aurait encore des visions succinctes de sa sœur entre deux couloirs. C’était elle-même qui avait causé cette situation, mais c’était elle aussi qui la subissait.



    Chapitre IV: Plus qu’un demi

    L’école se finit, faisant cesser avec elle sa douce protection et bienveillance, mais aussi les manèges tortueux, les pièges faciles, les amours compliqués, les rivalités joviales. Ses ASPIC en poche, Cara dirigeait maintenant son intérêt vers la castre des chasseurs de mages noirs, elle nourrissait le vif désir de devenir un Auror. La protection d’autrui lui tenait à cœur et les promesses de nouveaux dangers la faisaient vibrer. Sa motivation et ses aptitudes lui permirent d’entrée en fonction sans soucis. La jeune femme jouissait alors de ce qu’on pourrait appeler une belle vie à l’abri du besoin et de l’ennui. Toujours en mouvement grâce à son métier, elle n’avait pas une pensée pour sa famille. Malheureusement, les journées ne se ressemblaient guère et quand il lui venait le temps de diriger son esprit vers ceux qu’elle avait laissé derrière elle, le chagrin lui enserrait le cœur. Une mère au bord du désespoir et une sœur qui s’était perdu loin dans les méandres de la haine, rien de plus, rien de moins. Mais toujours, un sentiment de culpabilité la hantait et elle se questionnait sans cesse sur ce qu’elle aurait dû faire. Quelques années plus tard, la question ne se posa plus. Cara était chargée de capturer, sinon d’éliminer un mage noir en puissance: Lara. Connaissant ses affiliations avec elle, on ne le lui avait point proposé, la jeune femme avait décidé d’elle-même de rattraper ses erreurs passées.

    Le jour de leur confrontation restera à jamais graver dans sa mémoire, c’était le 19 aout 2011. Ce jour, une étrange tension emplissait l’atmosphère, les bêtes étaient plus silencieuses qu’à l’accoutumé, l’impression tenace d’étouffer était en tout lieu, comme si un voile épais venait de se déposer sur le monde. La jeune femme, comme beaucoup d’autres ne croyaient guère à ces inventions de fin du monde, elle pressentait néanmoins un évènement inhabituel. Ce fut lors de son duel acharné contre sa sœur que la menace prit tout son sens. Le combat avait pris des allures de film de western et le sort avait décidé qu’il ne s’achèverait qu’à la mort d’un de ses protagonistes. Les jets de magies fusaient en tous sens, tels des trait mortels jusqu’à ce qu' un rugissement terrifiant emplisse la gorge de l‘ancienne gryffie. Les deux partis en restèrent coi un moment avant de réagir chacune à leur façon. Lara ébranlée et apeurée par la réaction de sa sœur secouait sa baguette en tous sens, multipliant les assauts magiques, tandis que Cara la jeta par-dessus son épaule et poussée par une soudaine énergie bestiale et inhabituelle, s’élança farouchement sur elle. Confondu par une telle brutalité, sa jumelle ne put rien faire et ne sut éviter les coups mortels qui s’abattirent sur elle.

    Lorsque la belle reprit conscience de ses gestes, le corps de sa sœur gisait entre ses mains, un filet pourpre coulant sur sa joue blanche. Horrifiée, la jeune femme regardait le cadavre sans pouvoir en détacher ses yeux. La mort de sa sœur vint nourrir un véritable écœurement pour sa propre personne et jamais elle ne put se le pardonner. Car à présent, un vide immense s’était insinué en elle. Un précipice la menaçait, sans sa sœur, elle n’était plus qu’une moitié de rien, plus qu’un demi.



    Chapitre V: La lune écarlate

    Depuis la disparition de sa sœur, Cara était sans cesse envahit par des maux de tête effroyables et des pulsions sauvages qui ne lui étaient pas habituelles. Parfois, alors même qu’elle s’approchait un peu des gens, elle ressentait des émotions qui ne semblaient pas lui appartenir. Comment aurait-elle pu avoir le cœur en liesse alors que quelques secondes avant, elle sombrait dans un tourbillon de fureur? Ces sautes d’humeur l’effrayaient. Ne pas comprendre ce qui lui arrivait la bouleversait et la laissait dans une obscurité la plus totale, elle se sentait perdu et seule. C’était sans aucun doute ses plus grandes phobies. Un jour, alors qu’elle marchait le long d’une berge d’un petit port de plaisance, elle percuta une dame âgée. Elle fut soudain prise d’une violente migraine qui la plia en deux. A travers le brouillard de la douleur, une image s’imposa néanmoins à son esprit: une jeune femme en robe de marié. Et tandis qu’elle observait son ainé s’éloigner, elle eut la vague impression que se souvenir lui appartenait.

    Mais ce ne fut que le premier jour de pleine lune que sa nature profonde s’imposa à elle. La douleur atroce qui coulait dans ses veines telle un poison était devenue à peine supportable, sa tête menaçait d’exploser sous la pression. Allongée sur le sol humide, elle avait alors plongé sonregard rempli de larmes dans l’astre évanescent. Et elle lui avait instinctivement hurlé un appel au secours. Son corps avait commencé à changer, étirant ses muscles et faisant disparaitre ses atours féminins, et dans un même temps, sa conscience fut souffler comme une bougie. Lorsqu’elle s’était « éveillée », des cadavres sanguinolents gisaient près d’elle et du sang maculait son corps nu. Dans sa bouche, le liquide pourpre avait un gout de fer qu’elle n’arrivait pas à répugner. Elle savait ce qu’elle était devenue: un loup-garou, et jamais plus elle ne perdit conscience lors de ses transformations. L’horreur de ses actes, bien qu’elle ne puisse les contrôler, la suivait partout où elle allait sans jamais s’estomper, ils étaient à jamais présent, aussi clair que pendant leurs exécutions.






Description Hors Jeu :
¤Un p'tit Surnom ? Nop
¤T'es quel age ? 18 ans
¤Comment as-tu connu le forum ? Via Violaine ^^
¤Tu viens d'où ? De loin pour sûr!
¤Quelque chose à rajouter ? Je pense que mettre en évidence qui sont les admins du forum vous serait profitable Wink
De plus, je tiens à préciser qu'en raison de mes études, je ne serais pas très présente donc ne m'en veuillez pas trop Sad


Dernière édition par Cara Damon le Mer 29 Fév - 0:50, édité 3 fois
Invité


MessageSujet: Re: Don't forget Cara Damon   Mer 29 Fév - 0:07

Welcome ^^
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Don't forget Cara Damon   Mer 29 Fév - 0:37

Bienvenue sur le forum!

En effet, on pourrait mieux préciser. Les admins c'est James Archer, Sally Eddings, Emma Sonius et moi pour info. Et pour le manque d'activité ne t'en fais pas, on n'est pas des tyrans à ce sujet loin de là ^^

_________________
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Don't forget Cara Damon   Mer 29 Fév - 0:52

Merci ^^

J'en prend note! Cool

PS: Jolis abdos Razz
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Don't forget Cara Damon   Mer 29 Fév - 0:55

Bienvenue!!!!! Pas de soucis pour les absences on a tous une vie en dehors !!!! afro
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Don't forget Cara Damon   Mer 29 Fév - 10:40

Bienvenuuuuuuuuuuue <3 ! (:
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Don't forget Cara Damon   Mer 29 Fév - 10:53

Bienvenue !!!

Ne t'inquiete pas, nous avons tous une vie perso qui nous prends du temps Smile A bientot sur le forum !!

(Si tu as besoin de quoi que ce soit, n'hésite pas!)
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Don't forget Cara Damon   Mer 29 Fév - 16:16

Merci beaucoup! ^^
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Don't forget Cara Damon   Mer 29 Fév - 16:53

+¤ Bienvenue Sur le Forum ¤+

Bon Vent Dans Le monde Des
Sorciers !
Croque La Vie A Pleines Dents....

+¤ Amuse toi bien ¤+
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Don't forget Cara Damon   

 

Don't forget Cara Damon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» To forget or not to forget that is the question
» cara. crâ gravios et gravios noir
» Minos09 : Never forgive, Never forget
» Cara carapuuuuuuuuuuuuuuuuuuceeeeeeeeeeeeeeeeeeeee !!!!
» Tekilah...Pandawater plus tout frais




Page 1 sur 1

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

Outils de modération:
Poster un nouveau sujet