AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

CARTE

Règlement
Contexte


WANTED

Fiche De Présentation
Tout Sur Les Membres


Postes Vacants & PNJ
CONTEXTE

Il était une fois, le monde des sorciers, l'école Poudlard...


Au temps des Maraudeurs...




 

 Violaine McSomerseth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Violaine McSomerseth   Jeu 23 Fév - 15:30

Violaine McSomerseth
Feat : Evan Rachel Wood



Age : 17 ans
Année d’Étude : 7e année
Sorcier : [X] Humain [ ] Vampire [ ] Loup Garou
Sang : [ ] Pur [X] Mêlé [ ] Né Moldu

Remarque(s) Particulière(s)


Je crois que j'ai tout dit, la jeune femme est caractérielle et narcissique, soyez prudents...! Razz



Description


  • Caractère :

    Violaine McSomerseth est une jeune femme pour le moins… Ambivalente. Très certainement parce qu’elle est à la fois adulée de ses proches et redoutée des autres. Laissez-moi vous expliquer. Violaine a un caractère très fort : elle sait ce qu’elle veut, et met tout en œuvre pour réussir ses objectifs. Que quelqu’un ose simplement se mettre en travers de sa route pour subir son courroux le plus atroce : et la jeune femme ne déborde pas d’imagination pour annihiler ces vulgaires obstacles. Qu’il s’agisse de joutes verbales violentes ou de vraies bagarres. Elle est toujours sûre d’elle-même ; ne doute jamais de ses capacités. Elle sait qu’elle est intelligente, elle sait qu’elle est belle ; pourtant, elle a aussi conscience que la vie n’est pas un tissu de victoires et de réjouissances. Son avis sur la question est plutôt noir, d’ailleurs. Je pense que l’on peut qualifier cette élève de cynique.
    D’un autre côté, et malgré ce fort caractère – qui peut faire fuir je le concède – Violaine reste quelqu’un de relativement simple et accessible. Elle aime rire, sortir, découvrir de nouvelles choses en passant des heures enfermées dans des livres. Si elle parle volontiers avec tout le monde, vient souvent en aide aux plus jeunes – brimés par leurs ainés ou simplement perdus – elle compte ses vrais proches sur le doigt d’une main, et ne se lie pas facilement avec les autres. Elle se protège, par peur d’être blessée sans doute.





  • Physique :

    Violaine est, pour ainsi dire, gâtée par la nature. Elle est grande, et son corps est élancé. Ses jambes sont longues, délicieusement galbées, ses hanches bien dessinées, sa taille superbement marquée ; et sa poitrine est d’une exquise rondeur. Lorsqu’elle n’est pas contrainte de porter l’uniforme de Poudlard, l’étudiante aime choisir ses vêtements avec soin. Elle opte souvent pour des jupes courtes ou des mini-shorts, de pulls moulants et de hautes chaussettes ; le tout dans des tons sombres. Vous l’aurez compris, Violaine fait partie de cette catégorie de personne qui aime se rendre désirable. Et visiblement, cela marche plutôt bien. Notamment parce qu’elle n’est pas à plaindre côté physique. Son visage – fin, marqué par une bouche charnue, un nez aquillin et de grands yeux bleus en amande – est toujours mis en valeur par un maquillage habilement appliqué. Un peu de noir sur les yeux, beaucoup de rouge sur les lèvres ; et tout est fait. Sa peau marmoréenne et ses longs cheveux blonds, souvent noués, font le reste : ils attirent l’attention.
    Violaine est belle, elle le sait, et elle aime faire tourner les tête sur son passage. Est-ce un crime ?






Histoire


  • Familiale :

    Violaine est née d’une mère Française et d’un père Anglais, 18 ans plus tôt, à Londres. Son père, Dorian, est réputé dans le monde des sorciers pour avoir été un brillant élève de Poudlard jouissant de capacités magiques sensationnelles. Issu de la maison Serpentard, le jeune homme de l’époque, de sang-pur, n’aurait jamais cru une seule seconde qu’il se marierait avec une moldu, quelques années plus tard. Et c’est pourtant ce qui arriva. Sa curiosité pour le monde dit « normal », le poussa à quitter l’univers magique pour la grande cité de Londres, où il trouva rapidement une université où apprendre la littérature classique. C’est dans cette section qu’il rencontra Gabrielle, jeune femme française aux cheveux très blonds et aux yeux clairs. Petit à petit, les deux jeunes gens tombèrent amoureux et, le temps faisant son bonhomme de chemin, ils se marièrent. Dorian, qui était issu d’une famille riche, se vit renier par ses parents pour son choix de vie ; mais il n’en fut pas réellement traumatisé. Il finit par trouver un emploi « mixte » en tant que professeur de littérature à Londres, et, parallèlement, il faisait passer aux ministères de la magie des informations sur les « moldus » ; sans que personne ne soit au courant.

    Un premier enfant naquit de l’union de Doriane et Gabrielle : Kevin, et quatre ans plus tard arriva leur fille Violaine. Chacun des deux enfants portent un prénom français pour signifier leurs origines. Si leur enfance fut marquée par de violentes disputes, Kevin et Violaine s’aimaient beaucoup. A onze ans, Kevin reçut une lettre de Poudlard, lui révélant ses pouvoirs magiques. Dorian eu du mal à faire accepter cette histoire à sa chère et tendre mais, après d’interminables discussions il finit par la convaincre ; l’obligeant à se rendre au chemin de traverse pour les premiers achats de leur fils. Comme son papa, Kevin entra a Serpentard, et fit des études remarquables. Il aimait sa sœur, et veillait sur elle d’un œil aguerri. Il était hors de question, pour lui, qu’un garçon lui tourne autour. Si bien que, lorsqu’à son tour Violaine fut invitée à rejoindre les rangs de l’école de Sorcellerie, son frère veilla au grain.

    Née de parents aimant et protégée par un frère fort charismatique et populaire, la jeune fille n’eut aucun mal à grandir et trouver sa place dans l’univers magique. Elle s’entend bien avec ses parents et peut compter sur leur soutien si elle en ressent le besoin. Violaine est une enfant comblée.



  • Personnelle :

    Violaine naquit en janvier, dans un hôpital de Londres. Il neigeait fort ce jour là, et circuler dans la ville anglophone se révélait plus compliqué qu’à l’accoutumé. Pourtant, son père et son frère étaient parvenus à se rendre à l'hôpital pour ce jour particulier.

    Si Dorian et Gabrielle aimaient d’un amour inconditionnel leurs deux enfants, il s’avéra que ces deux garnements ne se portaient pas vraiment dans leurs cœurs, lorsqu’ils étaient petits. Kevin, déjà, se mit très rapidement à éprouver une sorte de jalousie vis-à-vis de sa sœur. Elle était la petite dernière ; et, par ce fait, ses parents avaient tendance à la bichonner plus qu’ils ne s’occupaient de lui. Alors, lorsque Violaine fut suffisamment grande pour s'amuser avec son frère, ce dernier lui jouait de vilains tours. Combien de fois l’avait-il traînée dans le bac à sable ? Combien de fois avait-il cassé ses poupées préférées ? Dechiré ses livres ? Et combien de fois, le visage baigné de larmes, Violaine avait-elle couru dans les bras de sa mère pour se plaindre ? Cette situation dura jusqu'à ce que Kevin reçoive, à onze ans, ladite lettre de Poudlard.

    Un bouleversement conséquent traversa la petite famille des McsSomerseth. Si Dorian s’était rendu compte que ses deux enfants produisaient parfois des choses insensés – déplacement et disparition d’objet, entre autre – il n’eut jamais le courage d’en parler à sa femme. Qu’aurait-il pu dire, de toute façon ? « Au fait chérie, je suis un grand sorcier et il est fort probable que nos deux enfants aient hérité de mes caractéristiques. si je me fous de toi ? Enfin, tu me connais… Comment ça, justement ?! ». Cette lettre et son caractère officiel permirent de faciliter les choses : Dorian n’eut plus qu’à mettre sa femme et ses deux enfants devant le fait accompli. Il y avait de la magie en eux.

    Kevin, surexcité, fut ravi de partir à Poudlard, de découvrir de nouveaux horizons, et sembla alors oublié toute la rancune qu'il éprouvait pour sa cadette. Il avait toujours été assez curieux ; et la perspective d’un univers « comme dans les films » ne pouvait que le réjouir.
    Violaine quant à elle, malgré ses 7 ans, se sentait beaucoup plus mitigée. D’abord, elle était jalouse. Avait-elle elle aussi ces pouvoirs fantastiques ? Pourquoi ne pouvait-elle pas aller dans l’école des magiciens ? Et puis, pourquoi est-ce qu’il avait le droit à des cahiers épais et des livres « super cool » tandis qu’elle devait se contenter de manuels aussi ennuyeux que la roche ? Ensuite, la fillette se mit à éprouver de la colère contre son frère : elle voyait très bien que son papa-chéri avait dans le regard une lueur particulière, lorqu’il parlait de son frère. C’était sûr, il l’aimait beaucoup plus qu’elle. Violaine redoubla alors d’efforts ; elle s’appliquait plus à l’école, tâchait d’écrire mieux, apprit même à jouer du piano. Pourtant, jamais elle ne lut cette même fierté dans les yeux bleus de son papa.

    Enfin, la délivrance arriva avec ses onze ans. Le hibou attendu de l’école de sorcellerie arriva et, à son tour, la fillette fit son entrée dans la réputée école de magie d’Angleterre. Sa colère et sa jalousie s’envolèrent à l’instant où le choipeaux magique fut posé sur le sommet de son crâne. Elle aussi était une magicienne, elle aussi allait découvrir et vivre de nouvelles expériences. Comblee de cette constatation, la petite fille fut envoyée dans sa maison, et les années d’école se succédèrent. Elle se rapprocha de son frère durant les trois années scolaires qu’ils eurent en commun, fit la connaissance de gens tout à fait nouveaux. Elle se fit parmi eux des amis, des ennemis ; elle devint petit à petit "connue" de tous. Parce qu'elle avait un frère infiniment beau et "Don-Juan" ; et parce qu'elle présentait visiblement les mêmes caractéristiques. Elle se fit petit à petit une place dans cette école, elle choisit ses matières préférées, celles qu’elle aimait moins, et ce toujours dans la bonne humeur. Son frère finit sa scolarité avec succes lorsqu’elle entra en troisième année.

    C’est à peu près à cette période qu’une menace se mit à planer sur le monde des sorciers. Les loups-garous et les vampires se révélaient être en surnombre et, visiblement, fiers de leurs pouvoirs, cherchaient à contaminer les « sains ». La peur se mit à gronder au sein des familles, du château lui-même. Elle reçut une lettre de son père, qui lui disait d’être prudente ; mais Violaine ne connaissait personne de cette espèce-là. Juste des sorciers, comme elle. Ou alors, ils le cachaient bien. Les années passèrent encore, jusqu'à amener l’adolescente à sa dernière année d’école, toujours inquiète de voir surgir à l’ombre du couloir une menace, quelqu’un qui déséquilibrerait sa paisible existence.






Description Hors Jeu :
¤Un p'tit Surnom ? Hina
¤T'es quel age ? 20 ans
¤Comment as-tu connu le forum ? On m'en a parlé \o/
¤Tu viens d'où ? Poudlard x)
¤Quelque chose à rajouter ? "Je jure solennellement que mes intentions sont mauvaises." Et désolée de commencer tous mes paragraphes par "Violaine" ; mais, pour les descriptions c'est plus facile comme ça aujourd'hui... *se pend*


Dernière édition par Violaine McSomerseth le Jeu 23 Fév - 20:10, édité 1 fois
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Violaine McSomerseth   Jeu 23 Fév - 20:09

Bienvenue à toi !! Very Happy
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Violaine McSomerseth   Jeu 23 Fév - 20:16

Bienvenue!!!! afro

_________________
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Violaine McSomerseth   Jeu 23 Fév - 20:19

Merci Very Happy ♥️
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Violaine McSomerseth   Jeu 23 Fév - 20:34

+¤ Bienvenue Sur le Forum ¤+

Le chapeau a choisit pour toi.... La Maison Rowena, la maison des érudits qui prends le nom de
Serdaigle !
Apprends à croquer la vie à pleines dents!

+¤ Amuse toi bien ¤+




Razz
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Violaine McSomerseth   

 

Violaine McSomerseth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 




Page 1 sur 1

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

Outils de modération:
Poster un nouveau sujet