AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

CARTE

Règlement
Contexte


WANTED

Fiche De Présentation
Tout Sur Les Membres


Postes Vacants & PNJ
CONTEXTE

Il était une fois, le monde des sorciers, l'école Poudlard...


Au temps des Maraudeurs...




 

 Prince James à votre service!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Prince James à votre service!   Mer 28 Déc - 11:02

James Archer
Feat : CHACE CRAWFORD



Age : 16 ans
Année d'Etude :5e année
Sorcier : [X] Humain [ ] Vampire [ ] Loup Garou
Sang : [X] Pur [ ] Mêlé [ ] Né Moldu

Remarque(s) Particulière(s)


/



Description


  • Caractère : Comment décrire James? C'est très compliqué... Tout d'abord, les professeurs ne l'aiment pas... Enfin, si, ils l'adorent, mais font semblant de ne pas l'aimer, parce que sinon, l'école courrait à sa perte. Voilà le souci principal de James: il se montre désinvolte en cours, pas particulièrement intéressé, ni même attentif. Mais dès que le professeur pose une question, il a la réponse. Il sait toujours tout et ses notes sont excellentes au grand désarroi des professeurs qui ne cessent de l'envoyer en retenue pour son comportement en classe et en dehors... Oui, parce qu'en dehors des cours, il est aussi un peu farceur. Lui fera rarement des farces méchantes, mais il sera toujours dans ceux qui grillent le couvre-feu ou aident à installer un piège pour les Gryffondor.

    Il a un esprit de chef incroyable et le reste de sa maison lui obéit au doigt et à l'oeil. Certains le comparent parfois à Malfoy, parce que personne n'avait été aussi respecté depuis. Les élèves ont appris à le connaître, malgré ses airs farceurs et hors d'atteinte, il est très accessible et toujours prêt à aider son prochain. Il est aussi un ami loyal et une personne sur laquelle on peut compter quelle que soit la situation et la circonstance. C'est pour ces traits là que les professeurs l'ont nommé préfet.

    Néanmoins, c'est le côté qu'il montre aux autres tout cela... Il écoute et rit beaucoup, mais il parle peu. Peu de gens savent qui il est véritablement et tous les secrets qu'il cache en lui. Parfois, il s'isole pour réfléchir, et lorsqu'il le fait, il finit souvent à la salle sur demande avec des gants, à taper un punching ball. Il faut dire que le garçon gère très mal la pression qui pèse sur ses épaules.




  • Physique :Le Prince Archer... Quelle fille, dans cette école, ne l'a pas remarqué? Ses cheveux châtains, ses yeux bleus rieurs, son corps musclé malgré son âge et cette petite barbe qui commence à pousser, lui donnant des airs mystérieux. En plus de cela, il est grand et il a deux adorables petites fossettes, ce qui ne gâche rien. James est un très beau garçon et il le sait très bien. Il en joue, quand il faut, mais jamais trop. Il n'a pas réellement besoin de ça, et c'est ce qui fait d'autant plus son charme. Il est ce garçon qui offre son sourire sans mesurer l'effet qu'il fait.
    Parce qu'il ne suffit pas d'être beau, il faut aussi avoir du charme et ça, il en a à revendre! Que ce soit dans son sourire, dans ses gestes, il y a chez lui quelque chose qui attire les filles comme des mouches.
    Il s'habille en général assez bien, décontracté, mais tente de rester élégant. Il s'entretient également assez bien.




Histoire


  • Familiale : Qui ne connaît pas la famille Archer? Parmi la plus pure des pures, elle a su s'élever, comme les Malefoy, à un stade où personne ne pourrait organiser un évènement digne de ce nom s'ils ne font pas partie des invités. La pureté de leur sang est telle qu'on les soupçonne de procréer en famille et leur richesse est telle qu'on les croit dans de sombres magouilles illégales. Mais il n'en est rien. La longue lignée des Archer, contrairement aux Malfoy, tient à son intégrité au moins autant qu'à sa pureté et ne s'abaisserait jamais à ces stratagèmes qu'ils disent dignes du bas peuple.
    En revanche, les stratagèmes qu'ils utilisent restent dignes du Moyen-Age et la pression infligée à leurs enfants ne les dérange pas le moins du monde. Sans compter que les secrets de famille sont nombreux...


  • Personnelle : James est né de parents sorciers, nés eux-mêmes de parents sorciers et la ligne remonte ainsi jusqu'au Moyen-Age. C'est en automne qu'est né le petit James, faisant la joie et la fierté de son père. En effet, il ne semblait pas envisageable pour les Archer qu'il n'y ait pas de garçon pour perpétuer le nom de leurs ancêtres. Il fut très rapidement très entouré, sa nourrice et le personnel de maison s'occupant de lui, se relayant pour changer ses couches et lui donner le biberon. D'aucuns pourraient penser que c'était le rôle de leurs parents, mais c'étaient des tâches que les parents ne faisaient pas. Les Archer se contentaient d'être là au dîner, d'apprécier les efforts faits par leurs enfants et à la rigueur de les punir. Jamais un mot de félicitations, ni même d'affection, la maison était simplement glaciale.

    Dès l'âge de 5 ans, les enfants Archer étaient considérés comme aptes à l'éducation. Cela signifiait une foule de précepteurs qui se rendaient chez eux pour éduquer le petit James. Tout y passait: Leçons de littérature, de français, de sciences, de potions, de métamorphose, de sortilèges, de vol, de musique, de sport. Le petit James était débordé entre les diverses tâches qu'il devait accomplir en une journée. Ses journées ne disposaient que de trente minutes pour jouer et se reposer. Il aurait pu mal le vivre, mais il y avait heureusement les domestiques de la maison qui l'aimaient comme s'il était leur propre enfant, qui lui glissaient parfois des pâtisseries entre les cours et un ou deux livres avec des dessins pour enfants, qu'il pouvait librement feuilleter.

    Les dimanche matin était son seul moment de liberté dans la semaine. Et encore... Ses parents l'envoyaient avec une domestique né-moldue afin qu'il connaisse sa famille, ses coutumes. Il leur semblait inconcevable qu'un enfant sorcier puisse encore vivre dans l'ignorance des moldus, car c'était exactement le genre de choses qui créait des dérives telles que vécues. L'enfant devait être intelligent, au courant de sa supériorité, mais jamais hautain ni destructeur, il devait se montrer tolérant.
    Ainsi grandissait le petit James jusqu'à l'âge de six ans, sans avoir réellement le temps de voir le monde entre ses cours et ses nombreuses heures d'apprentissage. Mais à cet âge-là, il fit une rencontre qui changea sa vie... Certains diront pour le meilleur, d'autres pour le pire.

    Il rencontra Matthew Connelly, qui deviendra son seul ami. Voilà soudainement que le petit James n'était plus parfait. Trop heureux de voir enfin quelqu'un illuminer le visage du petit garçon, les domestiques le faisaient entrer dans la vaste demeure, le faisant ainsi découvrir le monde de la magie et le château où vivait l'enfant. Ils partagaient tout, parlaient de tout, faisaient tout. C'est lui qui lui a appris à rire et s'amuser... Mais évidemment, cela avait des conséquences sur James et sa concentration. Et c'est là que le prix de l'amitié se manifesta...
    Les précepteurs se plaignaient aux parents, qui tentèrent dans un premier temps de raisonner l'enfant en lui parlant, puis en lui offrant des cadeaux, puis en lui criant dessus. Mais cela avait peu d'effet sur lui. S'il savait que ses parents avaient des moyens de le punir, il se fichait pas mal de ce qu'ils pensaient de lui, tant ils s'en étaient détachés. Alors ils en vinrent au dernier recours... Ils commencèrent à le punir physiquement. Les gifles, les coups commencèrent à pleuvoir sur l'enfant.

    Il tint le coup deux ans et demi, luttant ainsi contre la volonté de ses parents, mais pas les domestiques, qui souffraient pour James et se sentaient responsables de sa douleur. James n'aurait jamais voulu se séparer de Matt, son si précieux ami... Alors ils entreprirent de leur mentir à tous les deux, afin qu'ils ne se cherchent plus. James crut que son ami était parti en Allemagne, ayant déménagé avec sa famille. On raconta à Matthew que James était parti dans un internat en Suisse. Jamais l'enfant ne sentit pareille solitude... On aurait pu croire qu'il s'en sortirait, qu'il deviendrait plus sage, qu'il se calmerait, mais ce n'était pas le cas. Il était triste, il partait parfois s'isoler et se cacher. Tenir les coups, c'était facile quand on avait une bonne raison de le faire. A présent, il n'en pouvait plus et même s'il ne faisait plus de bêtises, son père avait pris cette habitude. La pression grandissait sur lui, il devait être parfait, surtout à présent qu'il sortait dans les restaurants. Toute excuse était bonne.

    Il se recadra pour les deux dernières années chez lui, mais il se sentait de plus en plus vide. C'est là qu'il apprit à feindre la joie et sourire, pour les domestiques, pour qu'ils cessent de s'inquiéter pour lui. Ses parents rendaient toujours plus clair ce qu'ils attendaient de lui: Un mariage avec une femme de leur choix, la reprise de l'élevage de dragons, une carrière en politique, des petits-enfants parfaits. Dans le fond, il s'en fichait pas mal, avant ses 11 ans, parce qu'il avait l'impression que de toutes manières, il ne serait jamais heureux avec le nom qu'il portait. S'il pouvait le changer, il en aurait été plus qu'heureux.

    A l'âge de 11 ans, sa mère, qui était également devenue une victime de son père et qui s'était à ce moment là rapprochée de lui, lui dit qu'il avait sept ans de sursis. Sept ans de sa vie qui n'appartiendraient qu'à lui et quant auxquelles son père ne pourrait rien faire. Elle lui dit que Poudlard seraient les plus belles années de sa vie et qu'il ne serait jamais aussi heureux que là-bas, alors qu'il en profite.

    Et c'est ce qu'il fit... Surtout lorsqu'en arrivant, lors de la cérémonie de répartition, il vit son ami de toujours, son fidèle compagnon, toujours aussi blond: Matthew Connelly était là! Il était un sorcier!!! Les retrouvailles furent heureuses et la vie reprit son cours là, il apprit à draguer avec son ami, à faire des farces, à faire enrager les profs, à briser les couvre-feu. Il recevait des lettres incendiaires de son père, des lettres plus aimantes de sa mère, chaque vacances il en payait le prix, mais les mois de bonheur de Poudlard en valaient la peine.

    Lorsqu'il eut 12 ans, sa mère annonça qu'elle était enceinte. Il savait déjà là qu'il ne pouvait pas être de son père, qui ne partageait plus sa couche depuis des années. La naissance de cet enfant fut finalement une lumière dans leurs vies à tous, surtout parce que sa mère était décidée à ne plus commettre les mêmes erreurs qu'avec James.
    Le temps passait et James était heureux, mais malgré tout, il sentait le temps passer, et il vivait sous la pression de savoir qu'un jour, il devrait être une personne qu'il n'était pas.




Description Hors Jeu :
¤Un p'tit Surnom ?
¤T'es quel age ?
¤Comment as-tu connu le forum ?
¤Tu viens d'où ?
¤Quelque chose à rajouter ?

_________________
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Prince James à votre service!   Mer 28 Déc - 12:35

Whaaouu ! J'adore ton histoire mon Jamou !! Rebienvenue parmi nous hihihihi <3
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Prince James à votre service!   Mer 28 Déc - 12:36

J'ai envie de dire......... le pauvre mdr tu lui auras rien épargné!!! welcome back donc

afro

afro

oui je double il me manquait ce smiley

_________________
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Prince James à votre service!   Mer 28 Déc - 12:38

+¤ Bienvenue Sur le Forum ¤+

Le chapeau a choisit pour toi.... La Maison Du renommé Salazar qui prends le nom de
Serpentard !
Et Que Ta Vie De Mortel Te Reste Douce...

+¤ Amuse toi bien ¤+
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Prince James à votre service!   

 

Prince James à votre service!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Matapan, bricoleur à votre service !
» cuistot a votre service
» Entheral, a votre service, maudit êtres organique...
» Dératiseur à votre service...
» Dépeceur à votre service !




Page 1 sur 1

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

Outils de modération:
Poster un nouveau sujet