AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

CARTE

Règlement
Contexte


WANTED

Fiche De Présentation
Tout Sur Les Membres


Postes Vacants & PNJ
CONTEXTE

Il était une fois, le monde des sorciers, l'école Poudlard...


Au temps des Maraudeurs...




 

 Shopping mouvementé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Shopping mouvementé    Mer 30 Nov - 21:44

Laisse ce chat tranquille!!!

Devant l'animalerie du Chemin de Traverse un vieux matou crachait d'exaspération.... Il faut dire qu'une petite tête blonde s'était mise en tête de tester le seuil d'acceptation de la douleur en voulant lui tirer la queue tandis que sa mère était occupée à choisir les potions nécessaires pour soigner un rhume de chouette.... Il faut dire que la pauvre Milkyway était épuisée à force d'éternuer, Emma le savait elle éviterait de lui demander un service lorsque la pluie tombera à nouveau en préférant un hibou postale.... C'est qu'elle y tenait à sa chouette.

Les soucis rhumesques étaient cependant à des lustres des occupations d'Anais, 2 ans, fille de la jeune auror, car aujourd'hui la miss s'était levée en mode pile électrique et caractère de cochon, et ce fut in-extrémis qu'elle fut tirée vers sa mère alors que le chat s'apprêtait à lui sauter au visage, monsieur le matou à présent sur le sol regarda une dernière fois la jeune malotrue en crachant avant d'aller se réfugier sous le comptoir, tandis que les premières larmes de la petite commençaient à couler le long de ses joues....

Je t'avais dit de le laisser vivre....


Souffla Emma tandis qu'elle prenait sa fille dans ses bras.... Avec un seul bras disponible elle s'empressa de payer son dû, ramassa ses achats et sortit du magasin, tandis qu'Anais continuait de chouiner.... La jeune maman, sachant que la crise serait bientôt passée, se contenta de lui murmurer des mots réconfortant tandis qu'elle avançait dans la rue tout en regardant les vitrines... Un saut chez le glacier clôturerait cet après-midi mais pour le moment elles avaient encore des achats à faire.

_________________
Invité


MessageSujet: Re: Shopping mouvementé    Lun 27 Fév - 1:29

C'était étrange. Tout les matins, je ressassais cette pensée. Tous les matins depuis maintenant cinq ans, je ne cesse de me réveiller avec cette étrange impression de vivre. Moi qui avait vécu l'enfer durant toute ma vie, j'avais comme le sentiment de pouvoir enfin respirer. Je me sentais libérer d'un grand poids, comme si je pouvais enfin regarder tous ces moutons droit dans les yeux au lieu de devoir baisser la tête comme j'en avais l'habitude.
Pourtant, la réalité était tout autre. A force de vivre dans cet état reclus, on perdait vite l'habitude de se trouver à côté d'autrui. Mais bon, en même temps, je n'avais jamais réellement vécu à côté d'autrui. Mise à part ma chère et adorable petite soeur, je ne connaissais personne. Je ne voulais connaître personne, et encore maintenant, je préférais les regarder de loin, sentir la rage m'envahir en voyant leur comportement plutôt que de les côtoyer. Ce n'était pas parce que j'avais peur, bien au contraire, la peur je ne la ressentais plus. C'était plutôt à cause de la haine que ces personnes m'inspiraient. Je n'arrivais pas à comprendre pourquoi il fallait à tout prix avoir des relations avec autrui, tout ce que cela pouvait nous apporter n'était autre que souffrance, ennui, haine... Je n'avais pas besoin de cela pour survivre, j'avais réussi à vivre vingt-quatre ans sans eux, je n'allais pas commencer à en avoir besoin.

Pourtant ce matin-là, enfin il était tout de même midi passé, mes réflexions n'allèrent pas aussi loin. Il fallait que je me lève, et que j'aille sur le chemin de traverse. Je regardais l'heure, et je compris rapidement que celui-ci serait bondé. A croire que les gens ne travaillaient jamais. Je ne comprenais pas leur sentiment, ils se plaignaient tout le temps et pourtant ils étaient toujours dans les rues à dépenser leur argent.
Je finis par me lever en soupirant. Rien que l'idée de me retrouver entourer de monde me donner la nausée. Je n'avais pas réellement envie d'être entouré d'autant de joie et d'amour, ces sentiments, je les trouvais plutôt écœurant. Malheureusement, j'avais besoin de plusieurs choses pour tenir ce mois-ci. Mes transformations étaient plutôt douloureuse, pas que je ne m'en plaigne. Il n'y avait rien de plus jouissif pour moi que de me retrouver en loup. J'adorais ce sentiment, sentir l'odeur d'une bonne proie dans les parages, ressentir l'excitation me prendre lorsque l'heure de la chasse sonnait. J'adorais cela mais il me fallait de quoi tenir lors de la transformation. Les premiers temps, je m'évanouissais sans cesse. Au fil des années, j'avais réussi plus ou moins à la supporter mais ces derniers temps, elle redevenait très douloureuse. J'avais trouvé une potion qui me permettait de tenir. Malheureusement, je n'avais plus assez d'ingrédient à l'appartement et je ne voulais pas vider les stocks de mon propre commerce, aussi avais-je besoin d'en acheter comme tous les autres.

Une fois sortie de la douche et savamment habillé de noir, comme à mon habitude depuis que j'ai l'âge de huit ans, j'avalais un rapide café avant de m'enfuir parmi la foule qui composait les rues de Londres, direction Le chemin de traverse bien entendu.
Ce fut assez court, habitant presque à deux pas. Je fonçais directement chez l'apothicaire, ayant en tête les ingrédients dont j'avais besoin. En passant devant, je vis un gros matou. Celui-ci se hérissa les poils en me voyant, je connaissais très bien cette réaction, à croire que le félin sentait les gênes de loup en moi.
Prenant mon temps à l'intérieur du magasin, il faut dire que tout était en désordre ici, chose qui m'énervait plus que tout, je finis par enfin trouver tout ce dont j'avais besoin avant de payer et de sortir sans bien sur dire un mot.
Des gouttes commencèrent à s'écraser sur le sol et j'eus à peine le temps de mettre ma capuche qu'une personne me bouscula faisant ainsi tomber tous mes ingrédients. Ressentant une colère m'envahir, je poussais une gueulante qui fit pleurer la petite fille se trouvant dans les bras de la charmante personne qui m'avait bousculer.

« Non mais vous savez pas qu'il faut regarder devant soi quand on marche »

Cela m'exaspérait parce que je savais qu'une partie de mes ingrédients étaient bon pour la poubelle, complètement trempé et donc humide à côté de la pluie....
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Shopping mouvementé    Lun 27 Fév - 2:06

Les larmes avaient finis par sécher, tandis que le duo continuaient leurs petites courses, elle pouvait remercier sa nature sorcière pour lui avoir permit de lancer un sortilège sans fond à son sac. Elles prenaient la direction de la dernière boutique au programme avant le glacier, lorsque les première gouttes commencèrent à s'écraser sur elles.... pestant contre la météo anglaise, la jeune auror s'empressa de mettre la capuche sur la tête de la blondinette et ce fut après plusieurs tentatives qu'enfin la petite accepta enfin de garder le tissu qui la maintiendrait au sec, et ce fut lorsqu'elle enfila la sienne que le choc se produisit....

Ce fut au prix d'un effort certain qu'elle parvint à rester debout, elle s'empressa de rassurer Anais qui avait poussé un petit cri avant que celle-ci ne manifeste à nouveau des larmes... Mais son boulot fut sapé par l'homme qui poussa une hurlante au beau milieu de la rue... Anais, de peur non plus de la chute mais de la voix, se mit donc à pleurer, et tandis qu'Emma la berçait pour l'apaiser, armée de son meilleur regard se tourna vers l'homme....

Non mais dites donc et laisser le temps au gens de s'excuser avant d'hurler ça non plus vous savez pas???? Et d'ailleurs si vous regardiez là ou vous alliez vous nous auriez peut-être vu aussi.... Non mais c'est la meilleure ça!!!

Quel toupet, elle savait reconnaître son erreur mais l'autre partit devait en faire autant....

C'est malin maintenant, vous lui avez fait peur.... cinglé!!!!!



Et du haut de son mètre soixante et quelques, aimable reprit sa route tout en câlinant la petite et en pressant le pas afin de la mettre à l'abris de la pluie qui tombait à présent à grosse goutte.... A présent au chaud à l'intérieur de la boutique, la jeune auror toujours pestant s'attela à ses derniers achats....

_________________
Invité


MessageSujet: Re: Shopping mouvementé    Mar 28 Fév - 21:16

Sérieusement, je déteste les parents et principalement les parents d'enfants en bas âge. Déjà, les morveux ne faisaient que brailler la plupart du temps, ce qui mettait mes nerfs à rude épreuve; mais en plus de cela, ils étaient toujours tout gaga devant eux et ils cédaient à la moindre de leur caprice. Alors quand cette gamine se mit à pleurer, je sentis mon énervement monter d'un cran, déjà que la plupart de mes produits étaient bon pour la poubelle à cause d'elle, il fallait en plus que je la ferme parce que soi-disant elle s'apprêtait à s'excuser.
Les humains se ressemblaient vraiment tous, tous pourris les uns comme les autres et il fallait qu'on les crois sur parole. Mais bien, sûr, il y avait marqué bonne poire ou pigeon sur mon front. Enfin bref, je la laissais gueuler, l'ignorant totalement et me concentrant sur ce que j'avais à nouveau besoin pour calmer la douleur me tambourinant déjà le crâne. J'avais comme l'impression de devenir un peu trop accroc aux potions que je prenais, si je ne savais pas que la pleine lune était dans quelques jours, j'aurais vraiment pu me prendre pour un drogué. Dieu merci, ce n'était pas (encore) le cas. J'étais déjà exécrable au naturel (mon enfant n'aidant pas vraiment à devenir meilleur), je l'aurais surement été encore plus.

La mère et sa petite peste enfin partie surement vers d'autres aventures remplis de pleures et d'autres bruits de joies, je pus souffler. J'avais comme l'impression que ma tête allait exploser si je ne prenais rien pour calmer la douleur. Le fait d'être au milieu d'une foule dont je n'appréciais pas grandement la présence n'aidait en rien à calmer mes nerfs et donc diminuer cette douleur. Soufflant un bon coup, je me massais le crâne tant bien que mal avec mon paquet dans les mains et je retournais à l'intérieur de la boutique. Ce fut à cet instant précis que je remarquais l'objet trempé et dégoulinant de boues au sol. Je n'y aurais pas fait attention au premier abord si je n'avais pas marché dessus et si cela n'avait failli me faire glisser.
Le prenant entre deux doigts, je remarquais qu'il s'agissait d'une sorte de lapin. Du moins, il avait la tête d'un lapin et le corps tout dégoutant. En fait, il n'avait pas vraiment de corps, on aurait dit les restes d'un vieux tissus. Je m'apprêtais à le jeter quand je sentis le regard fixateur de ce lapin. Je l'ai déjà dit, je déteste tout ce qui attrait aux enfants mais ce doudou ou je ne sais quel nom on pourrait lui donner vu l'état, me semblait étrangement familier.

Un souvenir me remonta à la surface de mon esprit. Je revoyais ma petite soeur enfant. Je n'avais que huit ans et mes parents, merveilleux comme ils l'étaient, s'occupaient tout autant de ma soeur que de moi, c'est à dire qu'ils n'étaient jamais présent. Notre nourrice était une vieille mégère horrible, comme elles le sont toutes. Je me souviens mettre enfui une journée, j'avais alors un peu d'argent sur moi, je l'avais volé aux jeunes du village. Je m'étais retrouvé dans une petite boutique et j'avais pris le premier objet qui m'était passé sous la main. Il s'agissait d'un lapin, ou du moins quelque chose ressemblant à un lapin, comme ce que je tenais dans mes mains actuellement. J'étais vite rentré à la maison, la nourrice m'avait passé un savon d'enfer mais je m'en fichais. Tout ce qui m'importait à l'époque (et encore maintenant), c'était le sourire de Lyla, ma petite soeur lorsque je lui avais tendu le lapin. Elle l'avait adoré et d'ailleurs, je sais qu'elle l'a encore maintenant.

Ce maudit souvenir m'empêcha de jeter l'objet. Le mettant dans ma poche, je retournais rapidement dans la boutique m'acheter de nouveaux les ingrédients dont j'avais besoin avant de partir à la recherche de la mère de la braillarde. Je ne mis pas longtemps à les retrouver, la gamine hurlant encore et ce n'était pas à cause de mes cris cette fois-ci.
Maintenant le tout était de les approcher. Je détestais cela, je n'aimais pas les gens et encore moins les enfants. Mais bon, je n'allais pas garder cette chose dégoulinante de boue sur moi, aussi je m'approchais d'un pas buté et l'interpelais:

« Miss! »

Ne recevant aucune réponse, j'haussais bien entendu la voix:

« Ohé! La mère de la gamine qui braille, c'est à vous que je m'adresse »

Là, pour le coup, j'eus une réponse, bien évidemment pas des plus joyeuse, comme si cela m'importait réellement. Plus vite j'en aurais fini, plus vite je pourrais partir et plus vite je serais chez moi afin de faire cette maudite potion et enfin de calmer cette douleur atroce.
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Shopping mouvementé    

 

Shopping mouvementé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Aide pour l'installation du mod Shanghai Shopping Mall 1
» [RP] Mes sous ? Je fais du shopping avec !
» Un retour mouvementé...
» Petit corps sain - Nabazslam
» Blues-Orleans Pandas 7x mouvementé




Page 1 sur 1

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

Outils de modération:
Poster un nouveau sujet