AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

CARTE

Règlement
Contexte


WANTED

Fiche De Présentation
Tout Sur Les Membres


Postes Vacants & PNJ
CONTEXTE

Il était une fois, le monde des sorciers, l'école Poudlard...


Au temps des Maraudeurs...




 

 Before the end... [Lou Ann <3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Before the end... [Lou Ann <3]   Lun 24 Jan - 12:59

James Archer était sur les nerfs. Quoi qu’il fasse, il lui semblait qu’on ne le laisserait jamais tranquille. Dès son arrivée, sa mère l’avait pris par le bras pour le présenter à des dizaines de gens qu’il ne connaissait pas et n’avait pas la moindre envie de connaître. Ce n’était pas personnel, simplement, pour la première fois depuis bien des années il ressentait une envie de révolte envers ses parents. Il ne savait pas ce qui l’attendait et il ne comprenait pas ce qu’il se passait, mais dans tous les cas, il aurait préféré que cette fête en grande pompe ne se fasse pas. Il n’aimait pas ça, devoir saluer tout le monde, sourire poliment, faire comme si on se souciait réellement du souci impressionnant que représentait le fait de ne pas avoir une baguette en or. Oui, une baguette en or ! C’était la vieille Easton qui le réclamait sans arrêt, chose à laquelle James répondait par un sourire poli, alors que tout ce qu’il pensait c’était : Ce serait trop lourd vieille chouette ! Il attendait depuis le début de la soirée d’avoir un instant de libre, que ses parents le lâchent pour retrouver Lou Ann. Il n’aimait pas ça, être chez lui et ne même pas pouvoir la regarder par la peur de la réaction de ses parents.

Sa mère pouvait être dangereuse, il le savait et, si elle s’était mis une chose en tête, c’était pour l’obtenir. Si elle était vraiment déterminée à ce qu’il épouse Sydney, il craignait pour Lou Ann et il ne voulait pas qu’il lui arrive quoi que ce soit, encore moins à cause de lui. Alors il s’était même abstenu de la regarder de toute la soirée. Oui, c’était très difficile pour lui, tant l’envie de lui adresser au moins un sourire l’étouffait. Alors, n’en pouvant plus, il inventa une excuse bidon à ses parents… Ce n’était pas son genre, habituellement il mentait beaucoup mieux, mais il n’avait rien trouvé d’autre. « Je dois m’assurer que l’hypogriffe ait de l’eau… » Et il était parti rapidement, trop rapidement pour qu’ils le suivent à travers la masse de gens. Il avait besoin de souffler, de respirer. Il courut vers ce qui avait représenté son repaire depuis ses plus tendres années d’enfance, au rez de chaussée, Il actionna le mouvement, s’assurant qu’il n’y avait personne et la dalle le mena dans la chambre des grimoires. Cet endroit où les livres semblaient avoir leur propre vie. Chaleureuse, mais pourtant effrayante, on s’attendait toujours à y être surpris. Pourtant, c’était l’endroit le plus calme de toute la maison. Caressant les reliures des livres du bout des doigts, il ouvrit une petite fente qui permettait de voir ce qu’il se passait à l’extérieur.

La château était conçu de manière à résister à un siège, de manière à pouvoir toujours surprendre l’ennemi. Si bien qu’il y avait cachée derrière la bibliothèque cette petite porte d’où il pouvait observer le monde. Et un rire plus que familier vint chatouiller ses oreilles, rechauffant tout son cœur. Lou Ann était dans le coin. Il regarda et fut plus qu’heureux de constater qu’elle se détachait de son groupe et se dirigeait vers la porte il l’ouvrit en silence et, au moment où elle passait à côté, la prit par la taille et l’entraîna à l’intérieur, refermant la porte derrière lui. Il lui fit un sourire.


« C’est dangereux de se promener seule la nuit, Mademoiselle ! »

Le plaisir qu’il avait à l’avoir là, avec lui, dans cet endroit qu’il appréciait tant, était difficile à exprimer. Voir la personne qu’on aime connaître tout ce qui compte pour nous est toujours satisfaisant. A la lueur tamisée des lampes, il prit quelques secondes pour l’observer, s’attardant sur chaque détail, avant de lever la main et caresser ses cheveux.

« Tu es magnifique ! »
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Before the end... [Lou Ann <3]   Lun 24 Jan - 20:16

La soirée avançait paisiblement, sa migraine dû à un séjour dans une calèche transformée en basse-cour parfumée n'était plus qu'un lointain souvenir, et après avoir passé en revue tout ce qu'il y avait à commenter chez les autres, certains étant d'ailleurs rhabillés pour l'hiver, en compagnie de Sydney, Lou Ann se tenait à présent avec le petit groupe avec lequel elle trainait avec son cousin, grand absent pour le moment.

La veille Melevan Denis, ami proche de Justin, s'était fait jeter en dehors du cours d'arithmancie en compagnie du gryffondor, après s'être fait attraper par le professeur en pleine partie de dames, plateau et pions fait en parchemin, s'il vous plait. Le gryffondor et le poufsouffle avaient dû prendre la porte, et en bons élèves ce qu'ils firent avant d'abandonner cette dernière au beau milieu du parc. La pouffy en tant que préfète avait dû se faire violence pour ne pas s'amuser de la scène surtout en voyant la tête du professeur dépité par tant d'obéissance, faire la tête et les remontrances pour faire bonne impression, et finalement le soir tard et après que tout le monde fut couché se marrer comme une baleine dans sa salle commune avec le fautif et l'autre poufsouffle de la bande. Dur métier que d'être préfet.... !

Elle risquait de rire aussi prochainement, sachant qu'un hibou en provenance de Londres devait être en chemin pour Poudlard à l'heure actuelle, le parrain de la jeune fille ayant sûrement dû, blasé par le parchemin de l'école, envoyer une missive à son fils pour qu'il mette un bon coup de frein à main avec les conneries : « peine perdue d'avance on l'a vécu avec vous » avait répliqué un jour grand père Sonius avec humour.

L'ambiance bon enfant apporta rapidement une question hautement importante : que faire au nouvel an? Ils étaient tous à présent majeur dans le monde sorcier aucun lieu ne leur serait plus interdit maintenant, ensuite la plupart d'entre eux possédaient le permis de transplanner....

Pourquoi ne pas fêter la nouvelle année autant de fois qu'il y de fuseaux horaires et sur tout les continents. Au pire on pourra récupérer dans le Poudlard Express!!!

Après avoir dit sa pensée à voix haute la poufsouffle se posa tout un tas de questions. De toute façon elle savait que Ju proposerait à Matt et que ce dernier en bon copain aurait surement l'idée du tonnerre d'en faire autant avec James, comme ça ni vu ni connu paf j't'embrouille, la poufsouffle se félicita. Là dessus, Célène amie proche de la jeune fille, officiellement unique meilleure amie de Lou, proposa un thème déquisé, chacun pesa le pour et le contre. Le pour, l'idée était très sympa seulement, les moldus aimaient filmer les passages à la nouvelle année et se retrouver face à la même bande à des endroits différents ne seraient pas bon... Certes ne pas se déguiser pourrait apporter le même problème mais une blonde passe plus inaperçue qu'un clown …. A moins de maitriser d'ici là le sortilège du caméléon humain....

Et le temps avança ainsi à mesure que les cocktails descendaient, une évidence s'imposa lorsqu'elle partie dans un rire débile : prendre l'air histoire de mettre de l'ordre dans sa tête. La miss prit congé prétextant un besoin de petit-four, plutôt gober un scrout à pétard que de dire au bout de 5 cocktails : pouaaaah j'ai un peu chaud!!!! La pouffy se sépara du reste de la bande et tenta de se faufiller entre les personnes afin de gagner l'extérieur.

Mais!!!

Bafouilla-t-elle surprise lorsqu'elle se sentit entrainée, la surprise mélangée à la peur sur son visage laissa la place à un énorme sourire lorsqu'elle vit son « ravisseur ».

C’est dangereux de se promener seule la nuit, Mademoiselle !


Pour le coup une minute plus tôt elle n'aurait pu que confirmer ses dires.

Si cela me permet de faire des rencontres comme celle-ci je suis prête à dormir le jour et vivre la nuit. Avait-elle répondu avec le sourire.

Alors que plus tôt dans la soirée une énorme vague de tristesse lui était tombée dessus comme une pluie d'été en l'apercevant, elle fut ravie de constater qu'il n'en était rien.... surement des effets du cocktail, enfin bref pas envie de tergiverser d'avantage.

Merci tu es très élégant...


Comme toujours, aurait-elle pu ajouter, parfois elle se demandait si elle n'était pas tout simplement en train de rêvasser, un élan de groupitude jusque là refoulé qui se serait emparé d'elle sournoisement et qu'elle n'arriverait plus à revenir dans la réalité... Cette pensée qu'ils venaient pas du même monde lui faisait parfois craindre qu'un jour cela ne les éloigne.... mais à l'heure actuelle elle ne savait pas que ceci allait lui tomber dessus plus tôt qu'elle ne le pensait. Elle chassa cette idée puis regarda autour d'elle.

C'est donc ici que tu te cachais, je m'étais fait une raison à l'idée de ne pas te voir ce soir....


_________________
 

Before the end... [Lou Ann <3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 




Page 1 sur 1

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

Outils de modération:
Poster un nouveau sujet